Daniel Auclair, DR Inra, "[..] j’ai décidé de refuser de déposer une demande de PES [..]", 4 août 2010

mercredi 4 août 2010
par  Admin

PDF - 63.4 ko
Lettre en PDF

Montpellier, le 4 août 2010

Monsieur le Directeur Général Délégué, Madame la Directrice de la Délégation à l’Évaluation,
Monsieur le Chef de Département, chers collègues,

Je prends connaissance du courrier 10-048/FH/ET concernant la « prime d’excellence
scientifique » mise en place à l’INRA à partir de l’année 2010 selon le décret n° 2009-851 du
8 juillet 2009 et la note de service 2009-63, et des modalités de mise en œuvre de cette
attribution, en particulier pour les chercheurs qui n’en bénéficient pas automatiquement.

Je vous fais part de mon désaccord formel avec cette décision qui dénature totalement
l’objectif de revalorisation des traitements et des carrières de tous les personnels
chercheurs et ITA de l’’ensemble des EPST. L’attribution d’une prime à une proportion infime
des personnes travaillant à l’INRA constitue une insulte envers l’immense majorité de leurs
collègues qui sont régulièrement évalués positivement par les instances d’évaluation
compétentes. Je souligne de plus la grande injustice de ce système réservé aux chercheurs,
qui ne reconnaît pas la qualité et l’importance du travail des ITA, dont beaucoup participent
activement à la recherche, quand ils n’en sont pas l’un des moteurs. Comme vous le savez, la
mise en place d’un système de rémunération des personnels fortement inégalitaire est une des
raisons parmi d’autres pour lesquelles j’ai souhaité que soit mis un terme à mon mandat de
Chef de Département Adjoint en décembre dernier.

Depuis un an, différentes instances et comités des EPST, conseils scientifiques, commissions
d’évaluation, commissions scientifiques spécialisées, se sont prononcées sans ambiguïté contre
la mise en place de la PES (la motion du conseil scientifique du département EFPA du
07/10/2009 est jointe en annexe à mon courrier). Les motions énoncent de très nombreuses
UMR « botAnique et bioinforMatique de l’Architecture des Plantes » (AMAP)
UMR 51 (CIRAD), UMR 5120 (CNRS), UMR 931 (INRA), UR123 (IRD), UM27 (UMII)
TA A-51/PS2 - Boulevard de la Lironde - 34398 Montpellier Cedex 5
propositions pour une réelle revalorisation des carrières de la grande majorité des personnels
et appellent à une large concertation sur les moyens d’un tel objectif.

Malgré tous ces avis, la direction a décidé de n’entendre aucune de ces propositions, d’imposer
une procédure qui ne dispose d’aucune légitimité et qui ne répond en rien aux besoins
clairement identifiés. En nous demandant de remplir un dossier de PES sans nous informer des
modalités du fonctionnement de la sélection, elle nous demande de céder à l’arbitraire et à
l’opacité.

C’est pourquoi j’ai décidé de refuser de déposer une demande de PES.

J’appelle tous mes collègues à refuser de s’engager dans un tel processus d’individualisation
des rémunérations dont on ne peut que prévoir qu’il génère des effets délétères sur
l’organisation collective de la recherche et des laboratoires.

J’appelle les membres de la commission scientifique spécialisée dont je dépends à :
- refuser en toutes circonstances de participer à la désignation de chercheurs devant
bénéficier de la PES, comme veut l’imposer la direction,
- dénoncer la procédure de candidature spécifique qui constitue une négation du travail
d’évaluation constant réalisé par les commissions.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général Délégué, Madame la Directrice de la
Délégation à l’Évaluation, Monsieur le Chef de Département, chers collègues, l’expression de
mes respectueuses salutations.
Daniel Auclair
Directeur de recherche INRA
Directeur adjoint de l’UMR AMAP

Copie : M. le président de la CSS AES
CGT ; SLR

Annexe

Motion du conseil scientifique du département EFPA, adoptée le 7/10/2009 :

Le CS EFPA désapprouve la mise en place de la prime d’excellence scientifique (PES) à
l’’INRA. La PES, devant bénéficier à 20% des seuls personnels scientifiques au maximum, ne
saurait en aucun cas se substituer à l’’impératif de la revalorisation des carrières et des
rémunérations de l’’ensemble des personnels chercheurs et ITA de l’’ensemble des EPST.
C’est de plus un facteur de tensions et de déstabilisation au sein des équipes et des unités.
Cette motion a été adoptée à l’unanimité des membres élus et nommés présents.
UMR « botAnique et bioinforMatique de l’Architecture des Plantes » (AMAP)
UMR 51 (CIRAD), UMR 5120 (CNRS), UMR 931 (INRA), UR123 (IRD), UM27 (UMII)
TA A-51/PS2 - Boulevard de la Lironde - 34398 Montpellier Cedex 5


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 1.3 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko