Le groupe femmes - SNCS

La place des femmes dans la recherche
SECTION

Les femmes dans le SNCS

Pour permettre au SNCS de construire des revendications syndicales sur l’égalité pour toutes les femmes, pour jouer un rôle d’aiguillon au sein du SNCS, pour être identifié au sein du SNCS comme un groupe-ressource, pour permettre d’établir des passerelles entre des adhérentes ou militantes.

Comme dans l’ensemble de la fonction publique, la question de l’égalité femmes-hommes est depuis quelques années portée par les directions des EPST (de manière plus dynamique au CNRS qu’à l’Inserm ou l’Inria), avec des Missions pour la place des femmes ou des Missions Égalité/Parité. Mais ces actions à l’initiative de la direction se font rarement en consultant les syndicats et surtout portent une vision de l’égalité « par et pour la direction » que nous pouvons interroger : égalité dans quels domaines ? et surtout pour quels profils de femmes ? et quels effets concrets de ces belles politiques sur le papier ?
Nous n’avons pas obligatoirement besoin de nouvelles statistiques ou études (les chiffres sont connus), mais nous avons besoin de raffiner nos analyses et surtout de construire des contre-propositions syndicales sur comment améliorer l’égalité et la place des femmes dans nos organismes de recherche.

Constituer un groupe Femmes/Égalité/Parité avec plusieurs objectifs :

1/ permettre au SNCS de construire des revendications syndicales sur l’égalité pour toutes les femmes, mêmes précaires, post-docs, ingénieurs et chargés de recherche, et dans tous les domaines – rémunération, emploi, conditions de travail -. Les directions ont tendance à se focaliser sur la question des carrières des femmes DR et le plafond de verre, à l’image des directions d’entreprises et d’administrations, avec une vision psychologisante et individualisante (booster l’égo des femmes pour lutter contre l’auto-censure ; sensibiliser les jurys aux stéréotypes sexistes). La grande différence est que la direction réfléchit sur l’égalité dans le contexte accepté des réformes élitistes actuelles, alors que le SNCS doit intégrer « l’égalité pour toutes » dans toutes ses contre-propositions et revendications. Le recrutement toujours plus tardif après près de 10 ans de début de carrière contractuelle, si possible à l’international (25 ans – 35 ans), les réformes de structures qui ouvrent la voie aux jeux de cooptation plus opaques que les concours (chaires d’excellence, primes d’excellence, crédits des laboratoires d’excellence), tout cela aussi participe du maintien des inégalités de carrière et de salaire entre les femmes et hommes.



Nous contacter

SNCS-FSU
Campus de Meudon Bellevue • 1, place Aristide Briand
92195 MEUDON cedex

Tél. : 01 45 07 58 70


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES