Fioraso de A à Z (20/09/2012)

mmSNCS-FSU20 septembre 2012








Dans
ce document sont synthétisés les principaux entretiens accordés par
Geneviève Fioraso à la presse. Ce document n’est pas exhaustif, en
particulier manquent les entretiens à la radio (« La tête au carré
»).Pour ne pas surinterpréter les propos, nous n’avons pas fait un plan
pour insérer chacun dans une logique plus large. Nous avons simplement
classé par ordre alphabétique un certain nombre de thèmes. De ce fait,
quelques citations sont en doublon. Bien entendu, aucun commentaire
n’accompagne les propos de la ministre, le but étant que chacun les
connaisse et puisse s’y référer sur chacun des sujets.


Henri Audier

ANR
« Quant aux marges de manœuvres, elles sont bien maigres en
période crise. Mais elles existent. Il va falloir redéployer
effectivement les crédits de l’ANR vers les crédits récurrents des
laboratoires. Il faut protéger nos laboratoires, en particulier dans la
recherche fondamentale, et ne pas embêter les chercheurs en permanence
par des courses permanentes aux crédits. Ce n’est pas à l’ANR de
définir une stratégie, c’est aux organismes de recherche. L’ANR doit
être une agence de moyens, pas de programmation à la place des autres,
un outil commun. Et puis il faut encadrer les chercheurs, les
accompagner, pour inciter à aller davantage vers l’Europe. »

La Revue socialiste universitaire,
n°1, septembre 2012

« Nous devrons redéfinir les missions de l’Agence nationale de la
recherche (ANR), pour le financement sur projets, et de l’Agence
d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES)
pour l’évaluation des établissements. »

Audition de Mme Fioraso devant la
commission du Sénat, 11.07.12

« Le budget de la recherche sera donc redéployé pour rétablir un
équilibre entre les crédits récurrents et les appels à projets. »

Les Echos, 18.9.12

Assises
« Les assises ont été lancées le 11 juillet dernier. On s’inscrit
ici dans la méthode de la Conférence sociale voulue par Jean-Marc
Ayrault, c’est-à-dire avec une volonté de renouer avec la confiance,
et, pour ma part, de faire de l’Enseignement supérieur et de la
Recherche dans un débat de société. C’est important. Ce n’est pas que
l’affaire d’une poignée de personnes, mais bien de l’ensemble de la
société, puisque cela touche à l’idée de progrès, au fait de pousser
ses enfants à faire des études, voire à reprendre soi-même des études
dans le cadre de la formation continue. On ne parle que de recherche.
Mais il y a aussi l’enseignement, qui ne fait pas partie des critères
de classement de Shanghai. Donc d’abord, un débat de société, un débat
pour la confiance et la construction d’une politique dans la
concertation, avec des opérateurs qui doivent s’approprier les grands
objectifs qui en sortiront. Nous n’avons été élus que pour cinq ans.Dès
la rentrée 2013, les solutions portées par les assises devront donc
entrer en vigueur. »

La Revue socialiste universitaire,
n°1, septembre 2012

Lire la suite dans la version pdf



Fioraso de A Í  Z



Nous contacter

SNCS-FSU
Campus de Meudon Bellevue • 1, place Aristide Briand
92195 MEUDON cedex

Tél. : 01 45 07 58 70


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES