Contribution du CAES Inserm aux Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche (17/09/2012)

mmSNCS-FSU18 septembre 2012

 

Le développement de l’action
sociale doit être une priorité pour l’Inserm d’autant plus que la crise
économique et sociale profonde, en France et en Europe, touche de plein
fouet les salariés et retraités, dont ceux de l’Inserm. Ces salariés et
retraités sont confrontés à une baisse du pouvoir d’achat due à une
augmentation du coût de la vie et une stagnation des salaires.

Il nous semble impossible de faire une recherche de qualité en
France et en particulier à l’Inserm en sacrifiant les salariés. De
plus, ces dernières années le nombre de salariés sur emploi précaire a
explosé à l’Inserm.

L’Inserm doit avoir la volonté d’attribuer des moyens
supplémentaires à l’action sociale qui est aujourd’hui plus que jamais,
un moyen efficace de répondre de façon ciblée aux besoins des salariés.
Il doit développer une politique sociale ambitieuse indispensable pour
assurer l’attractivité de notre organisme vis-à-vis des nouvelles
générations.

Depuis sa création en 1971, par les syndicats représentatifs à
l’Inserm, le Comité d’Action et d’Entraide Sociale  (CAES)
est devenu un acteur majeur de la politique sociale de l’Inserm. Il a
su adapter ses activités pour répondre aux aspirations nouvelles du
personnel et à l’évolution du corps social : diminution relative du
nombre des fonctionnaires et augmentation du personnel précaire (CDD et
vacataires).

Le CAES n’a pas les moyens des Comités d’Entreprise du secteur
pharmaceutique et du secteur parapublic comme le CEA dont le CE reçoit
3,55 % de la masse salariale.  Le CAES reçoit seulement 0.62% de
la masse salariale  et dans le calcul de cette masse salariale la
prise en compte de celle des précaires n’est  que partielle.

Mais avec les moyens disponibles, le CAES a néanmoins rempli son
rôle car, sur les trois dernières années, plus d’un tiers des salariés
de l’Inserm ont bénéficié de prestations nationales de l’Association,
et entre 50 et 80 %  ont participé aux activités locales (via les
Comités Locaux Action sociale). Pour augmenter ses possibilités
d’action sociale, le CAES Inserm développe des accords de partenariat
avec ses homologues du CAES-CNRS, de l’ADAS-INRA, de l’ACAS-CEA, et
avec des Comités d’Entreprises comme celui de l’usine PUCK et des
Associations a but non lucratif comme Azureva

Dans le contexte économique de plus en plus difficile, le CAES
doit continuer son action pour assurer aux salariés de l’Inserm et à
leur famille, leurs droits d’accès aux vacances, à la culture et au
sport. Les responsables du CAES, élus par les personnels de l’Inserm,
ont la volonté d’obtenir des moyens supplémentaires pour l’action
sociale et en particulier pour le CAES (minimum 1 % de la masse
salariale de tous les salariés) car l’action sociale est aujourd’hui
plus que jamais, un moyen efficace de répondre de façon ciblée aux
besoins des salariés.

Françoise Muzeau, Présidente du CAES Inserm

 



Nous contacter

SNCS-FSU
Campus de Meudon Bellevue • 1, place Aristide Briand
92195 MEUDON cedex

Tél. : 01 45 07 58 70


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES