Revue de presse du 23 avril 2009

mmSNCS-FSU23 avril 2009

Supérieur :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/22/universites-radiographie-d-un-conflit_1183746_3224.html#ens_id=1183758

Radiographie d’un conflit Près de trois mois de conflit, des dizaines de
kilomètres arpentés par des centaines de milliers de manifestants à Paris
et dans les grandes villes universitaires, des universités bloquées, des
réformes réécrites ou différées… et nul vainqueur, à ce jour, dans ce

mouvement de révolte sans précédent des universitaires français.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/22/quels-sont-les-points-du-litige_1183748_3224.html#ens_id=1183758

UNIVERSITÉS
Quels sont les points du litige ?

LA LOI SUR L’AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS
Adoptée à l’été 2007, la loi relative aux libertés et aux responsabilités des universités est progressivement mise en oeuvre.
LE STATUT DES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS
Le projet concerne les maîtres de conférences et les professeurs d’université. Ce texte découle de la loi LRU, qui transfère aux présidents d’université la gestion des carrières des personnels.
LA MASTÉRISATION DE LA FORMATION DES MAÎTRES
Ce néologisme désigne le projet de fixer la barre à bac + 5 (niveau master) pour recruter les enseignants du premier et du second degré. Les universitaires rejettent les modalités de ce projet.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/22/la-recherche-a-l-epreuve-des-chiffres_1183749_3224.html#ens_id=1183758
UNIVERSITÉS

La recherche à l’épreuve des chiffres Jorge Hirsch, professeur de physique théorique à l’université de Californie à San Diego, n’a pas que des amis parmi ses pairs. Son nom est même vraisemblablement maudit, plusieurs fois par jour, dans des laboratoires du monde entier – sans distinction de discipline. Son forfait ? Avoir concocté, en 2005, un indice chiffré réputé capable de mesurer objectivement l’activité des chercheurs et des laboratoires.
C’est le h-index, ou indice de Hirsch. Partout dans le monde, les tutelles administratives de la recherche y font appel de manière croissante pour évaluer scientifiques et laboratoires. La France ne fait pas exception, et cette tendance, nouvelle, compte au nombre des
bouleversements récents qui inquiètent le monde de la recherche.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/22/marcel-gauchet-l-autonomie-veut-dire-la-mise-au-pas-des-universitaires_1183753_3224.html#ens_id=1183758
UNIVERSITÉS – Marcel Gauchet, historien et philosophe "L’autonomie veut dire la mise au pas des universitaires"
Dans votre dernier livre, "Conditions de l’éducation", vous mettiez l’accent sur la crise de la connaissance. Le mouvement actuel dans l’enseignement supérieur n’en est-il pas une illustration ?

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2009/04/franois-fillon.html
François Fillon fait du Valérie Pécresse sur France Inter Le détail des propos du premier ministre mérite néanmoins quelques précisions.
Ainsi, son affirmation du caractère très minoritaire de la contestation… qui aurait été «majoritaire il y a quelques mois». Il y aurait selon le premier ministre «grosso modo une centaine d’universités en France» et «entre 20 et 25 affectées par ce mouvement». Rassurons le premier ministre, malgré les décisions des gouvernements successifs, il n’y a que 83 universités en France (depuis la fusion à Strasbourg). D’ailleurs les mouvements de fusions ou de formation de PRES pour mutualiser les formations et les services proviennent des universitaires eux-mêmes, sur la base d’idées lancées lors des Etats-Généraux de la recherche et de l’enseignement supérieur tenus à Grenoble en 2004. En tous cas, une fois le vrai chiffre donné, celui de 25 universités affectées prend une autre tournure.

http://www.liberation.fr/education/0101563524-enseignant-chercheur-le-statut-valide
Enseignant-chercheur : le statut validé Université . Les opposants crient à la provocation et estiment que le nouveau décret menace leur indépendance.

http://www.leparisien.fr/societe/enseignants-chercheurs-la-reforme-adoptee-22-04-2009-488263.php

Enseignants-chercheurs : la réforme adoptée Une nouvelle version a donc été négociée avec certains syndicats (minoritaires), mais les discussions ont été boycottées par le principal, le Snesup-FSU, qui continue de demander le retrait d’un texte dont «la logique reste la même». Le syndicat dénonce un «passage en force» du gouvernement pendant les vacances et appelle à la poursuite du mouvement.
Journée d’action mardi Une nouvelle journée d’action est d’ailleurs prévue mardi, en même temps que le personnel hospitalier. Le lendemain, le 29 avril, la coordination nationale des universités se réunira, pour la neuvième fois depuis le début du conflit le 2 février, afin de décider de la
suite des actions.

climat social :

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2371601&rubId=50650
Plusieurs semaines de fortes tensions sociales

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/22/les-syndicats-peinent-a-trouver-leur-place-face-aux-violences-sociales_1184194_3224.html
Les syndicats peinent à trouver leur place face aux violences sociales Dans toutes les opérations de séquestration depuis début 2009, les délégués syndicaux ont été présents, faisant le tampon entre les cadres dirigeants enfermés et une base très "remontée". Sur les lieux
de conflits, les représentants syndicaux, en première ligne, sont appelés à rendre des comptes. "Ils essaient d’utiliser leurs marges de manœuvre (recours en justice des comités d’entreprise, etc.) mais quand les directions ne veulent rien savoir, c’est normal qu’ils se
tournent vers la base", estime Annick Coupé, porte-parole de Solidaires.

http://www.liberation.fr/economie/0101563428-les-conti-preparent-leur-baroud-d-honneur

Les «Conti» en route pour l’Allemagne "On nous parle de carreaux cassés, quelques ordinateurs, mais c’est quoi à côté des quelque 1.100 vies qui vont être brisées. C’est rien!", a lancé Xavier Mathieu, délégué CGT, en assemblée générale.

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/portfolio/2009/04/23/dans-le-train-avec-les-conti-ne-pas-etre-traites-comme-des-chiens_1184213_1101386.html#ens_id=1163406
Dans le train avec les "Conti" : "Ne pas être traités comme des chiens"

http://www.liberation.fr/economie/0101563478-nouvelle-fermeture-d-usine-a-toulouse

Nouvelle fermeture d’usine à Toulouse

http://www.humanite.fr/Salaries-en-etat-de-legitime-defense
Salariés en état de légitime défense Mouvement social. Le mouvement de radicalisation de la conflictualité est plus profond que les coups de colère médiatisés. Si le climat social se tend, c’est en grande partie du fait du refus des directions ou des pouvoirs publics d’entendre les salariés. Analyse et reportages dans l’Humanité de ce jeudi.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/04/22/le-syndrome-des-universites-gagne-l-hopital_1183895_3224.html
Le syndrome des universités gagne l’hôpital Désamorcer le conflit hospitalier avant qu’il ne prenne trop d’ampleur : face à la colère croissante des médecins et du personnel soignant contre le projet de loi Bachelot et la menace d’une journée de grève et de manifestation, à Paris, le 28 avril, l’Elysée cherche à rassurer la communauté médicale. Le président de la République, Nicolas Sarkozy, devrait rencontrer mercredi 22 avril, lors d’une réunion informelle, des représentants des médecins qui s’opposent à la réforme de la gouvernance hospitalière inscrite dans la loi "Hôpital, patients, santé et territoires". Le gouvernement pourrait ainsi accepter d’amender le projet de loi, qui sera examiné par le Sénat à partir du 11 mai, en permettant que les médecins soient mieux associés aux décisions de nominations les concernant.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/04/22/sante-le-gouvernement-renonce-a-limiter-les-depassements-d-honoraires_1183772_823448.html
Santé : le gouvernement renonce à limiter les dépassements d’honoraires de l’aveu même du sénateur Alain Milon, rapporteur (UMP) du projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoire", il s’agissait d’un "point dur" de la contestation à la réforme Bachelot. Plus discrètement que
les médecins hospitaliers, mais non moins efficacement, les médecins libéraux sont partis en guerre contre la remise en cause du secteur 2, introduite lors de l’examen du texte à l’Assemblée nationale. En cause: la pratique des dépassements d’honoraires, que les députés ont
voulu limiter dans les cliniques privées dès lors que ces établissements s’engagent dans des missions de service public. Devant la menace d’une grève dure agitée par les médecins libéraux, et notamment les internes, le ministère de la santé a joué la prudence.
Les dispositions contestées ne seront finalement pas reprises lors de l’examen du texte par le Sénat, le 11 mai.

http://www.liberation.fr/societe/0101563489-antennes-relais-le-dialogue-de-sourds
Antennes relais, le dialogue de sourds Ce jeudi matin se tient une table ronde censée réconcilier riverains, opérateurs et scientifiques qui s’opposent sur le terrain judiciaire à propos de la dangerosité du réseau de téléphonie mobile.

http://www.liberation.fr/terre/0101563459-les-ondes-mot-a-mot
Antennes relais, ondes électromagnétiques, fréquences, norme UMTS… De quoi parle-t-on exactement?

http://www.20minutes.fr/article/321677/France-Antennes-relais-un-Grenelle-pour-capter-l-attention.php

Antennes relais: un Grenelle pour capter l’attention

http://www.lemonde.fr/planete/infographie/2009/04/22/des-sources-multiples-de-champs-electromagnetiques-dans-la-vie-quotidienne_1184165_3244.html
Infographie
Des sources multiples de champs électromagnétiques dans la vie quotidienne

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/04/21/les-lobbies-francais-ne-veulent-pas-reduire-la-puissance-des-antennes-pour-des-raisons-financieres_1183611_651865.html
"Les lobbies français ne veulent pas réduire la puissance des antennes pour des raisons financières" Dans un chat au Monde.fr, Michèle Rivasi, vice-présidente du Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) et tête de liste d’Europe Ecologie dans le Sud-Est, déplore l’utilisation intempestive d’appareils mettant en œuvre des ondes électromagnétiques dont on ne sait rien sur l’impact sanitaire pour les populations.



Nous contacter

SNCS-FSU
Campus de Meudon Bellevue • 1, place Aristide Briand
92195 MEUDON cedex

Tél. : 01 45 07 58 70


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES