DERNIÈRE MINUTE

Mois : juillet 2005

mmSNCS-FSU13 juillet 2005

Le SNCS gagne un siège au Conseil d’administration de l’Inserm. Comme en 2001, nous totalisons avec le SNESup 5 élus sur 11 au Conseil scientifique du CNRS. La FSU (SNCS et SNESup) est en tête dans les collèges chercheurs et enseignants chercheurs. Malgré des pertes de voix importantes, le SGEN-CFDT maintient son nombre d’élus. Ces élections confirment la progression du SNTRS-CGT et le recul du SNIRS-CGC. Par Jacques Fossey, secrétaire général du SNCS-FSU P our la première fois, le SNCS a 2 élus au Conseil d’administration de l’Inserm qui comporte 6 élus dont 3 chercheurs et 3 ITA. Le vote est un scrutin de liste au plus fort reste. Dans le collège chercheurs, ce résultat est dû à notre progression et au recul du SNIRS. Près d’un chercheur sur deux de l’Inserm vote pour le SNCS. Le SGEN régresse, le SNTRS progresse et dépasse le SNIRS. Dans le collège ITA, le SNTRS arrive devant le SGEN, le SNIRS et la CFTC. Dans ce ...

mmSNCS-FSU12 juillet 2005

Au Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Au Ministre délégué à l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Messieurs les Ministres, Dans la perspective de l’audience du 21 juillet 2005, nous insistons pour avoir des précisions sur le projet de Budget 2006 et la programmation pluriannuelle des moyens humains et financiers jusqu’à 2010. Nous voulons également avoir des réponses précises aux demandes que nous avons formulées lors des réunions présidées par Monsieur Jean-Marc MONTEIL de cette semaine. Enfin, il nous semble indispensable d’avoir, à cette occasion, communication du texte actuel du projet de Loi d’Orientation et de Programmation de la Recherche. Veuillez agréer, Messieurs les Ministres, nos respectueuses salutations. Fait à Villejuif, le 8 juillet 2005, Les organisations syndicales et associations de la Recherche et de l’Enseignement supérieur : SNCS-FSU, SN...

mmSNCS-FSU8 juillet 2005

un document de la commission européenne est en cours de discussion, il place la recherche au centre du dispositif pour réaliser la politique de cohésion pour la croissance et l’emploi déja visée par Lisbonne. Super ! mais comme d’habitude: que risque t il de se passer vraiment une fois qu’on a retiré les arguments de vente ? quid des services publics et autres antiquités ? est ce que la politique de l’emploi c’est : viendra automatiquement quand on aura la croissance, donc d’abord maximisons les bénéfices boursiers et réduisons les impots ? et meme logique pour la recherche: le fondamental a la remorque de l’innovation ? pas de pessismisme excessif…… analyse en cours …..


Nous contacter

SNCS-FSU
Campus CNRS d’Ivry-sur-Seine
27 rue Paul Bert
94 200 Ivry-sur-Seine

Tel : +33 1 49 60 40 34


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES