VRS n°382 09/2010

jeudi 16 septembre 2010
par  VRS

Dossier : LIBERTÉ SCIENTIFIQUE

L’édito de Patrick Monfort, secrétaire général
du SNCS-FSU et de Stéphane Tassel, secrétaire général
du SNESUP-FSU

Libertés attaquées : un enjeu démocratique



Y a-t-il eu une pause estivale ? À en croire les gesticulations gouvernementales, on en
doute. Empêtré en juillet dans l’affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy a tenté de reprendre
la main. Ses interventions populistes, tacticiennes et xénophobes ont suscité une avalanche
d’indignations, en France comme hors de nos frontières. La communauté universitaire
et scientifique n’a pas été épargnée par la politique de l’exclusion, liberticide et
génératrice d’inégalités. Le pouvoir a multiplié les expulsions d’étudiants étrangers en
quête de qualification et les interpellations musclées contre des scientifiques en visite
sur le territoire : c’est indigne de notre République.

Au-delà de la mousse télévisuelle, sa politique ne connaît pas de temps mort ! Le service
public est l’objet de nouvelles saignées et le gouvernement s’entête dans le saccage
de la formation des enseignants. Une multitude d’appels d’offres liés au « grand emprunt »
ont mobilisé les collègues déjà noyés par la bureaucratie et les tâches annexes. Or, les
investissements annoncés sont soumis à des placements hasardeux. Et ils ne pourront
se substituer à un réengagement de l’État, nécessaire pour rattraper le retard de financement
du service public d’enseignement supérieur et de recherche et faire face aux
enjeux sociaux, économiques et environnementaux. Les catastrophes écologiques
actuelles (Russie, Pakistan, Chine, États-Unis, etc.) touchant les plus faibles sont révélatrices
d’inégalités sociales et doivent nous interpeller. Il nous faut rompre avec cette
vision du pilotage autoritaire de la recherche et gagner les conditions d’une recherche où
les processus créatifs peuvent s’affranchir d’un projet imposé, aux résultats préfigurés.
La liberté de recherche, la liberté académique sont un enjeu de démocratie.

Cette rentrée est décisive pour notre système de retraite par répartition, nos revendications,
les services publics, nos libertés, le mouvement social. Les contre-feux gouvernementaux
sur une « prise en compte de la pénibilité » ne suffiront pas à étouffer la
colère. Il n’y a rien sur les carrières structurellement courtes et la prise en compte des
années passées à l’étranger qui sont caractéristiques de nos métiers. La population tout
entière connaît le sort qui lui est réservé et la portée des choix gouvernementaux - cadeaux fiscaux, dégrèvements de cotisations pour les plus favorisés, etc. Elle sait ce
qu’elle a à perdre. La force des mobilisations est cruciale pour faire reculer le gouvernement.
Rien n’est joué, tout est possible !

Au sommaire :

>ACTUALITÉS

Atteintes aux libertés : une xénophobie d’État. Dominique Noguères

Médailles Fields : merci Hubert Curien ! Henri-Édouard Audier

INRP : le rapport Moret préconise un institut de recherche
sans chercheurs permanents !

IRD : ingérence politique sur les enjeux scientifiques. Marie-Pierre Ledru

Élections des conseils scientifiques du CNRS : les élus devront porter la diversité des idées du milieu scientifique. Jean-Marc Douillard

Masterisation de la formation des enseignants : totale improvisation !Michelle Lauton

La réforme des études de santé : une première année d’études
de formation ou de sélection ? Moïse Pinto

Université Paris-Sud : le plan campus impose ses priorités
Frédéric Baudin

>LIBERTÉ SCIENTIFIQUE

Danièle Bourcier : « La liberté de la recherche doit être défendue
comme un bien commun »

Archives ouvertes : le savoir scientifique est-il en accès libre ? Minh Ha-Duong, Éliane Daphy

Après les critiques de la Cour des comptes : desserrer l’étau du « grand emprunt ». Henri Audier

Pacte pour la recherche et LRU : les exécutifs enrôlés contre les libertés scientifiques. Noël Bernard, Gérard Lauton

La stratégie nationale de recherche et d’innovation (SNRI) : un pilotage ministériel de l’appauvrissement scientifique. Marc Neveu

Pluralisme scientifique : une liberté académique défendue par l’action syndicale. Marcel Brissaud

Poids des écoles de pensée et autocensure : le cas exemplaire
des sciences économiques. Pierre Duharcourt

Gérard Noiriel : « Pour Hortefeux nous sommes inutiles car nous ne servons pas ses visées politiques ou l’entreprise »

Les travaux sur l’école : un champ de recherche politisé. Laurent Trémel

>ZOOM

Le vote Front national : une remontée en trompe l’oeil. Nonna Mayer

>HOMMAGE À

Évry Schatzman.

>ABONNEMENT/ADHÉSION

PDF - 1.5 Mo
VRS n°382 09/2010

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 824.4 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko