VRS n°380 03/2010

vendredi 5 mars 2010
par  VRS

Dossier : SANTÉ PUBLIQUE : SOINS-RECHERCHE-FORMATION

L’édito de Stéphane Tassel, secrétaire général
du SNESUP-FSU : Précarité, emplois, libertés scientifiques : agir ensemble

L’enquête intersyndicale et son rapport ont permis de médiatiser la précarité
dans l’enseignement supérieur et la recherche. Entretenue par la
flexibilité sous-tendue par des logiques de projets (ANR...), la précarité vise à
exercer une sélection drastique au Graal que représente pour beaucoup
l’accès au statut de la fonction publique. Mais le recours important, ces
dernières années, à des personnels non permanents inféodés à leurs
supérieurs hiérarchiques profile l’extinction de la seule autonomie qui vaille :
l’autonomie intellectuelle et scientifique.
Autonomie dévoyée, autoritarisme des chefs d’établissement, entraves aux
libertés scientifiques et pédagogiques... Après le « galop d’essai » de la loi LRU
et son avatar de la réforme du lycée, le gouvernement s’attaque à la formation
des enseignants. C’est bien l’indépendance des acteurs du service public
d’éducation et de recherche, leurs capacités de résistance et leurs libertés qui
sont en jeu. Si assurer des droits protecteurs aux précaires est essentiel, aucun
accord ne pourrait se substituer aux garanties statutaires protectrices de l’intérêt
général.
Pour l’avenir du pays, le gouvernement ne pourra pas faire l’économie de
créations d’emplois en nombre pour résorber les précarités et développer les
capacités créatrices des universités et des organismes de recherche. Les effets
stériles et épuisants de la concurrence et de la sélection sont autant d’entraves
à nos capacités de répondre aux demandes de la société.
L’éducation et la recherche restent sous tension. Au-delà, dans toute la
société, le gouvernement détruit les solidarités et érige en modèle la concurrence
et l’individualisation forcenée : retraites, système de santé, justice, droits
des étrangers... Les récents refus publics de chercheurs de bénéficier de la
prime d’excellence scientifique (PES) -tout comme les prises de position de
nombreux conseils d’organismes- illustrent le rejet d’une telle conception.
Les motifs de mobilisations s’accroissent de jour en jour : journée d’action
pour les lycées le 12 mars, pour l’emploi et les retraites le 23... Ensemble,
construisons les rapports de force pour obtenir les réponses que le gouvernement
nous refuse et pour imposer de tout autres choix.

Au sommaire :

>ACTUALITÉS

Bernadette Groison : « Promouvoir une école plus ouverte sur la société en ancrant
les questions d’éducation sur la recherche »
Moins d’enseignants, plus de pilotage : le lycée rêvé de Nicolas Sarkozy. Christian Laval
Politique de la recherche en région Île-de-France : la région jette les bases
de recherches partenariales inédites. Marc Lipinski
Enseignement supérieur et recherche publique : la précarité est devenue une carrière
Université Paris-Dauphine : vente à la découpe des diplômes nationaux !

> SANTÉ PUBLIQUE : SOINS-RECHERCHE-FORMATION

Pierre Wolkenstein : « Avec la restructuration de la carte sanitaire,
le tri des malades va s’accentuer »
Financement de la santé : État d’urgence solidaire. Jackie Fonfria
Le rapport Marescaux sur l’avenir des CHU ou la genèse de la réforme de l’hôpital
et des études de médecine. Catherine Bonaïti-Pellié
Numerus clausus draconien et sélection peu adaptée : les étudiants en médecine expatriés. Marie-Luce Pourci
Intégration des études d’infirmièr(e) à l’université : un remède pour prévenir
la pénurie de professionnels qualifiés. Béatrice Gaultier
Premiers symptômes de la loi Bachelot : les virus comptable et managérial identifiés
Jean-Luc Gibelin
Loi Bachelot : tromperie sur l’accès aux soins. Marie Kayser
Continuum hôpital-recherche : « Développer des interfaces très étroites
entre cliniciens et équipes de recherche »
Joëlle Masliah, Germain Trugnan
Recherches en santé : les sciences sociales y participent et favorisent
les relations interdisciplinaires
Janine Pierret
Mustapha Zidi : « L’interdisciplinarité est mal comprise par nos évaluateurs »
Comment reconnaître l’expertise des malades et des usagers : les associations
de malades et d’usagers au coeur de la démocratie sanitaire. Vololona Rabeharisoa

> ZOOM

Connaissance ou barbarie néolibérale et dirigiste : un enjeu pour l’Europe
de la recherche et le Collectif printemps 2010. Michel Blay
Recrutement des chercheurs handicapés au CNRS : les concours doivent appliquer la loi des 6 % de handicapés. Pascale Pellerin

PDF - 1.8 Mo
VRS n°380 03/2010

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 824.4 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko