Les désastres du Grand emprunt : Lyon (16/11/2010)

mardi 16 novembre 2010
par  Administrateur


Mardi 9 novembre 2001, les 3 conseils de l’université Lyon I (CA, CS, CEVU) réunis en congrès ont pris position contre l’Initiative d’excellence (IDEX) proposée par le président de l’université en votant par 33 voix contre 11 une motion suivante.

"Le congrès de l’Université Lyon 1 réuni le 9 novembre 2010 au sujet du projet Initiative d’Excellence Université de Lyon dénonce les dérives liées à la mise en oeuvre de la course à l’excellence impulsée par les appels à projets du grand emprunt, en particulier l’action « Initiatives d’Excellence ». Le monde universitaire soutient les initiatives qui visent à l’amélioration de ses missions principales que sont la formation et la recherche. En engageant une restructuration importante du paysage universitaire sans objectif précis et en définissant un « périmètre d’excellence » uniquement dicté par les notations de l’AERES, l’Initiative d’Excellence proposée renforce une politique fondée sur la mise en concurrence des pôles universitaires, des établissements, des laboratoires, des équipes et des personnels qui ne va pas dans le sens de l’amélioration des missions du monde universitaire."

En effet, l’opération qui reste d’un grand flou malgré un long document se base, semble s’inscrire dans l’optique d’une fusion des 3 universités lyonnaises (moins clair pour Saint-Etienne) créant « l’Université de Lyon ». « Périmètre d’excellence académique actuel de l’Université de Lyon », pour la candidature Idex, se base sur les « unités notées A+ par l’AERES » ( !!!). A savoir 41 % des unités SHS, 37 % des unités Sciences de la matière et 22% seulement des unités SDV.


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 824.4 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko