Mois : avril 2007

mmSNCS-FSU13 avril 2007

Adoptée par : 73 POUR, 4 CONTRE, 4 ABSTENTIONS, 2 REFUS DE VOTE La recherche française et l’enseignement supérieur vont mal. D’une part le « Pacte pour la recherche », voté en avril 2006, déstructure notre système de recherche, marginalise les organismes, développe la précarisation des jeunes chercheurs, favorise les comportements individuels au détriment des démarches collectives etc. D’autre part, les moyens dont dispose la recherche se dégrade depuis dix ans. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder l’évolution des principaux indicateurs représentant la place de la recherche et de l’enseignement supérieur dans l’activité économique d’un pays, à savoir la part du produit intérieur brut (PIB) consacrée à la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) et celle consacrée à la dépense intérieure pour l’enseignement supérieur (DIESup). La part de la recherche a chuté de 2,45% en 1993...

mmSNCS-FSU13 avril 2007

POLITIQUE DE RECHERCHE dans l’espace EUROPEEN et INTERNATIONAL voir sur le site web, rubrique Europe, un texte préparatoire plus détaillé 54 pour, 8 contre, 4 refus de vote, 17 abstentions Le programme de Lisbonne de doter l’Europe d’une économie de la connaissance « la plus compétitive » du monde, fait apparaître la recherche au centre du projet européen. La réalité est cependant plutôt une baisse quantitative et qualitative, comme pour les autres objectifs sociétaux de ce plan, et ceci résulte de la focalisation sur les impératifs de marché. Il convient de plus de s’interroger sur le bien fondé des objectifs d’accélération permanente de la croissance en regard d’un développement durable et une vision a long terme. Cette évolution rend encore plus nécessaire de défendre un service public de recherche dont le centre des missions reste l’intérêt public et le développement des connaissances, avec une capacité aut...

mmSNCS-FSU12 avril 2007

Les décisions politiques que nous combattons tendent à structurer la recherche en France et internationalement en favorisant la production de connaissances marchandes ou politiquement valorisables, en s’appuyant sur l’individualisme, la compétition et le pilotage autoritaire. Reconnaissant les effets destructeurs de ces orientations tant pour les sociétés humaines que pour les travailleurs scientifiques, le SNCS affirme l’importance du fonctionnement collectif entre acteurs libres et égaux. La vie du syndicat doit être à l’image de ces convictions. Le SNCS doit syndiquer plus massivement dans le milieu et préparer les actions nécessaires pour faire passer nos revendications. Les propositions qui suivent vont dans ce sens. Campagne de syndicalisation Le BN doit mettre en place une campagne de syndicalisation. Pour cela des supports de communication spécifiques doivent être réalisés (plaquettes, affiches, exposés…). Une tournée des sec...

mmSNCS-FSU12 avril 2007

Ce document ne reprend pas le texte soumis à la préparation du congrès mais entend le compléter. Le rôle du scientifique est d’abord la production des connaissances, qui ne peut être développée que dans le cadre du service public. Ce rôle est défini par un statut et un métier. Par ailleurs, le chercheur est une personne qui peut affirmer ses convictions, soit individuellement, soit dans le cadre d’organisations citoyennes. La diffusion des connaissances et la fonction d’alerte sur les conséquences de la recherche sont des devoirs de la communauté scientifique vis-à-vis de la société. Elles ont pour but de fournir aux citoyens les moyens de peser sur les choix de société où la science prend un rôle grandissant. Dans tous les cas ces fonctions doivent être séparées de la décision politique. Au cours de ses débats la commission a abordé plusieurs thèmes, dont trois ont été plus approfondis. Diffusion des connaissances Le SNCS rappelle ...

mmSNCS-FSU12 avril 2007

Nous, commissaires aux comptes soussignés, avons examiné les comptes du syndicat pour les années 2005 et 2006. Ces comptes nous ont été envoyés pour examen à notre domicile, ce qui nous a permis de les étudier attentivement. Puis nous sommes allés en discuter avec le trésorier Gérard Chaouat. Nous remercions Annie Huet et Hatem Douraï qui nous ont préparé des documents, répondu à nos questions et présenté les pièces justificatives. Nous avons pu constater que les comptes étaient très bien tenus. En ce qui concerne les recettes, comme le montrent les tableaux et histogrammes ci-joints, le montant des cotisations est resté assez stable, mais il faut cependant noter une légère diminution du nombre des cotisants. Ainsi il y en avait 1477 en 2004; il n’y en plus que 1387 en 2005 et 1288 en 2006. Sans doute ce dernier chiffre sera en légère augmentation lorsque les cotisations de 2006 seront toutes réglées, mais cela fait une chute du nombre de cotisa...

mmSNCS-FSU11 avril 2007

Considérant que les propositions de la CPU : 1) de facto remettent en cause l’existence même des organismes publics de recherche (EPST) par l’hégémonie que la CPU revendique pour les Universités pour la recherche, 2) individualisent les formations des étudiants ce qui sape toute base de valeur nationale aux diplômes et donc à leur reconnaissance dans les conventions collectives nationales et les statuts, 3) remet en cause l’existence même des CROUS au lieu de demander un renforcement des moyens donnés par l’état dans ce domaine en matière de restauration, de logements en cité universitaire et de bourses, 4) se prononcent en faveur d’une diversification des ressources budgétaires (collectivités territoriales, entreprises, droits d’inscription des étudiants) ce qui ne peut qu’inciter encore d’avantage l’Etat à se désinvestir de ses responsabilités financières et institutionnelles, 5) se prononcent pour une a...

mmSNCS-FSU10 avril 2007

Mesdames et messieurs les candidats La recherche est la clé de voûte dont dépend la qualité de l’enseignement supérieur et des innovations technologiques. Pour engager la France dans la société de la connaissance, il est nécessaire de changer en profondeur les politiques concernant aussi bien la recherche que les universités. Ces changements sont autant de nature structurelle que budgétaire. De plus, ces défis ne peuvent être relevés sans la participation active des personnels. Pour y parvenir, les organisations syndicales font les propositions suivantes :


Nous contacter

SNCS-FSU
Campus CNRS d’Ivry-sur-Seine
27 rue Paul Bert
94 200 Ivry-sur-Seine

Tel : +33 1 49 60 40 34


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES

Aller au contenu principal