Motion : Sciences humaines et sociales

 décembre 2002

74 pour - 0 contre - 6 abstentions

Le congrès du SNCS s’alarme de la pénurie de moyens humains et matériels pour la recherche publique, pénurie organisée systématiquement et dont on voit un des effets dans le budget voté pour 2003.

Quel pays peut se permettre de renoncer à une recherche publique, seule garante de travaux indépendants ?

Le département SHS semble particulièrement vulnérable avec 150 départs à la retraite de chercheurs en 2002, compensés seulement par 50 recrutements au concours 2003 soit une perte nette de 100 chercheurs (5% de l’effectif global). Ceci est d’autant plus négatif dans une période où les analyses sur les sociétés actuelles et historiques sont de plus en plus nécessaires pour comprendre les événements récent dans leur complexité.

Le congrès s’indigne de ces absurdes coupes sombres et demande qu’un complément budgétaire soit rapidement débloqué pour pallier le manque de postes.

Nous demandons que les bourses post-doctorales soient transformées en postes de recrutement seuls garants d’une recherche performante sur le long terme.

Motion proposée par la section Aix-Marseille.

Paru dans la VRS N°352 de décembre 2002


Navigation

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 477.6 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko