La lettre ouverte de la CPU à Sarkozy (05/01/09)

mardi 20 janvier 2009
par  Administrateur

Lettre ouverte au Président
de la république
par
Lionel Collet,
Président de la Conférence des Présidents d’université
Simone Bonnafous et Jacques Fontanille,
Vice-présidents de la Conférence des Présidents d’université

Chronique d’une crise annoncée dans les universités.

Monsieur le Président de la République,

Les universités débutent l’année 2009 dans un très grand état de tension et d’inquiétude, alors
même que vous avez affiché l’Université et la Recherche au rang des priorités nationales. Le budget
global de l’enseignement supérieur et de la recherche a été sensiblement accru, des projets
ambitieux ont été lancés, telle l’opération campus, et dix-huit établissements accèdent, depuis
janvier, aux responsabilités et compétences élargies accordées par la Loi LRU (relative aux Libertés
et Responsabilités des Universités) que Valérie Pécresse a préparée et fait voter dès 2007. La volonté
politique est clairement exprimée, l’élan collectif est manifestement engagé, les défis sont propres à
susciter l’enthousiasme.

Comment expliquer alors le malaise grandissant et les mécontentements accumulés, sinon en
écoutant les interrogations que suscitent ces trois dossiers eux-mêmes ? Interrogations persistantes
et justifiées sur la proportion des moyens nouveaux qui parviennent réellement aux universités pour
améliorer leur fonctionnement quotidien et la qualité de l’accueil des étudiants. Incompréhension et
protestations face aux suppressions d’emplois dans l’enseignement supérieur et la recherche, qui
sont totalement contradictoires avec l’objectif affiché de porter l’enseignement supérieur français au
meilleur niveau international. Interrogations sur la réalité des dotations de l’Etat pour les neuf
campus retenus par l’opération campus et sur le devenir des autres sites, pourtant cruciaux pour la
qualification future de notre jeunesse, et l’attractivité internationale globale de notre système
d’enseignement supérieur et de recherche. Interrogations enfin sur le devenir des statuts des
personnels au sein des universités devenues autonomes, sur l’avenir de la fonction publique d’Etat
dans ces établissements.

Tout cela déjà mérite réponse, examen et concertation, et pourtant trois dossiers particulièrement
sensibles se surajoutent et risquent de mettre le feu aux poudres : la modification du décret de 1984
sur le statut des enseignants-chercheurs, la formation des enseignants et l’accord du 18 décembre
dernier entre la France et le Vatican sur la reconnaissance des diplômes nationaux.

lire la suite...

PDF - 38.4 ko
La lettre ouverte de la CPU à Sarkozy (05/01/09)

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 197.3 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko