La concertation mode gouvernement : la CPU quitte la commission Marois-Filâtre (10/06/09)

mercredi 17 juin 2009
par  Administrateur

La commission Marois-Filâtre qui devait mener une large concertation sur la "mastérisation" vient d’exploser. Comme à l’habitude, le gouvernement avait arrêté ses décisions sans attendre le rapport des commissions qu’il a lui-même nommé. Mais ça permettra à tous les médias du style "la voix de son maître" d’expliquer qu’il y a eu une "large concertation".

Ci-dessous les communiqués de la CPU et du SNESUP


La CPU suspend sa participation à la commission Marois/Filâtre (10/06/2009)

Prenant acte de ce que le Ministère de l ?Education Nationale refuse de revenir sur les dispositions permanentes des décrets relatifs au recrutement des enseignants, et dans la mesure où ces dispositions permanentes anticipent le résultat des travaux de la commission Marois/Filâtre, le bureau de la CPU et le président Daniel Filâtre ont décidé de suspendre leur participation à cette commission de concertation et de suivi, conformément au vote émis par l ?assemblée plénière du 28 mai 2009.
La CPU, en accord avec les conférences de directeurs d ?IUFM, de lettres et de sciences, continuera à travailler, indépendamment, pour élaborer des conclusions, propositions et recommandations dans les semaines à venir.
La CPU reste ouverte aux propositions du MEN qui permettraient de rétablir un dialogue paritaire MEN/MESR.


EXPLOSION DE LA COMMISSION MAROIS-FILATRE !

Communiqué du SNESUP(10/06/09)

Le bureau de la CPU, ainsi que Daniel Filâtre, ont annoncé par communiqué de presse du 10 juin 2009 la suspension de leur participation à la commission dite Marois-Filâtre, suite au refus du ministère de l ?éducation nationale de « revenir sur les dispositions permanentes des décrets relatifs au recrutement des enseignants ». Le SNESUP, avec SLU, s ?était adressé depuis hier aux membres de la commission Marois-Filâtre pour leur demander de suspendre leurs travaux tant que le gouvernement n ?aurait pas retiré les projets de décrets.

Le SNESUP, qui a décidé de suspendre sa participation aux groupes de travail et à la commission Marois-Filâtre depuis le bureau national du 2 juin, demande au gouvernement de retirer les projets de décrets concernant la formation et le recrutement des enseignants soumis au CSFPE du 12 juin et d ?ouvrir de réelles négociations pour une tout autre réforme. Le SNESUP considère que le processus de discussions en cours est désormais caduc et qu ?il faut créer une commission thématique permanente issue du CNESER et du CSE dotée du temps et des moyens lui permettant de mener tous les débats nécessaires avec l ?ensemble des acteurs concernés par la formation des enseignants : institutions, organisations syndicales, sociétés savantes ?

Le SNESUP appelle les universitaires à exprimer leur refus de voir cette réforme appliquée et de voir 34.000 emplois supprimés dans la fonction publique, ce qui priverait de nombreux jeunes d ?accès à un emploi statutaire, notamment d ?enseignant.


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 2 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko