Joël CUGUEN Directeur de l’UMR 8016

mercredi 16 décembre 2009
par  Administrateur

PDF - 60.6 ko
Lettre à Mme Brechignac - Joël CUGUEN Directeur de l’UMR 8016

Madame la Présidente,

Lors de la première rencontre entre l’université de Lille1 et le CNRS en octobre dernier pour la négociation quadriennale, la proposition du CNRS pour notre laboratoire a été une FRE avec une note de présentation du laboratoire que nous estimons en décalage avec la réalité de nos activités scientifiques centrées sur la génomique évolutive de l’adaptation, thème stratégique de l’INEE auquel nous sommes rattachés.

Cette proposition de passage en FRE a été présentée comme justifiée uniquement par la faiblesse de l’implantation du CNRS dans notre unité, 2 chercheurs et 2 ITA parmi les 17 personnels de recherche et les 12 BIATOS et ITA, et ce malgré l’excellente évaluation de l’AERES (A+), l’avis très positif de la section 29 du Comité National et le soutien de notre Université. Il a été également avancé la possibilité d’intégrer des personnels d’une autre unité, la FRE2933 qui est rattachée à la section 26, et dont les thématiques sont très éloignées de celles de notre unité.

Le CNRS étant un organisme de recherche à vocation d’excellence, la logique voudrait que la qualité des recherches prime sur tout autre critère : si le laboratoire associé produit une science de qualité reconnue, les moyens humains et matériels engagés par le CNRS peuvent être considérés comme bien valorisés.

Que pense gagner le CNRS par une mise en FRE d’un laboratoire A+ dont les thématiques sont reconnues par ses pairs au sein du comité national et plus généralement de la communauté scientifique ? La qualité générale de la science en sera-t-elle améliorée ? La quête de l’excellence menée par le CNRS en sera-t-elle confortée ? Le CNRS y voit-il un moyen d’affirmer sa stratégie ?

Cette proposition du CNRS a profondément déçu les personnels de notre unité, toutes catégories confondues, car ce passage en FRE est perçu comme particulièrement injuste. Il sonne comme un désaveu de notre engagement, et ce malgré la progression scientifique de notre unité, notée A en 2006 et A+ en 2009.

La communauté scientifique s’est fortement mobilisée pour nous apporter son soutien, d’abord la section 29 du comité national, mais aussi le conseil scientifique de l’INEE, puis celui du CNRS, car nos collègues ne peuvent pas comprendre qu’une unité notée A+, qui mène des recherches dans les thématiques centrales de l’INEE puisse faire l’objet d’un tel traitement et s’inquiètent des motivations prioritaires de la direction du CNRS. De nombreux collègues nous ont demandé de lancer une pétition pour leur permettre d’exprimer leur soutien à notre laboratoire (http://5780.lapetition.be/), et à ce jour, plus de 600 signatures ont été recueillies depuis sa mise en ligne le 8 décembre dernier.

Nous demandons expressément à ce que la direction générale du CNRS reconsidère sa proposition de passage en FRE de notre unité, et suive ainsi les avis unanimes de la section 29 du Comité National, du Conseil Scientifique de l’INEE et du Conseil Scientifique du CNRS. La direction de l’université par la voix de son président a fait savoir également qu’elle souhaite très fortement le maintien en
UMR. Les conséquences directes d’un passage en FRE seraient graves pour notre laboratoire (désaveu des recherches, perte de visibilité et de reconnaissance scientifique, démotivation et départs de personnels,...), mais aussi pour la Région Nord-Pas de Calais, région où les moyens humains engagés par le CNRS sont déjà parmi les plus faibles en France.

Je vous prie de recevoir, Madame la Présidente, l’expression de ma considération distinguée.

Joël CUGUEN Directeur de l’UMR 8016


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 330.2 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko