Communiqué de presse du SNCS-FSU sur le dialogue social dans l’ESR

jeudi 7 mai 2015
par  SNCS

Que fait Najat Vallaud-Belkacem pour le dialogue social à l’enseignement supérieur et la recherche ? Rien.

Depuis bientôt trois ans, Geneviève Fioraso, ministre puis secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et la recherche (ESR), puis Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche, promettent aux organisations syndicales (OS) que « le mois prochain », le dialogue social va démarrer au MESR. Plusieurs rencontres ont eu lieu entre les cabinets successifs pour nous expliquer l’importance des réunions à venir et l’urgence des dossiers à traiter.

Un protocole social a été présenté aux syndicats en décembre 2013. Un an plus tard, aucun des chantiers promis n’a démarré. En novembre 2014, le cabinet renvoie aux OS un nouveau document daté de septembre 2014 pour leur proposer un nouvel agenda social et leur demander leur avis sur 5 groupes de travail proposés. Ce document, guère différent du précédent, propose que les premières réunions aient lieu au premier trimestre 2015.

Les syndicats de l’ESR ont fait part de leurs remarques entre décembre 2014 et début janvier 2015. Depuis lors, aucun retour du ministère. Sauf à nous dire oralement « ne vous inquiétez pas, le mois prochain, les groupes de travail vont se réunir ».

La dernière semaine d’avril 2015, les syndicats de l’ESR reçoivent à nouveau un document daté de février 2015 qui liste les 5 groupes de travail du dialogue social en leur demandant pour la 3ème fois leur avis sur l’agenda social. Ce document, une fois de plus, est pratiquement identique au précédent, c’est à dire que le ministère n’a pas tenu compte de nos propositions de discussion. Il indique que certains chantiers vont commencer en juin et d’autres en septembre 2015.

Cette situation montre le profond mépris de Najat Vallaud-Belkacem et de son cabinet, comme de la ministre précédente, pour les personnels de l’ESR. Il y a des chantiers urgents. En trois ans rien n’a été fait sur la situation des personnels de la recherche. Le dialogue social est au point mort. Les personnels attendent en urgence le déblocage de leur situation. Le SNCS-FSU est porteur de nombreuses propositions en particulier sur les agents non titulaires (précaires), sur l’amélioration des carrières des chercheurs, ingénieurs et techniciens, sur le régime indemnitaire, sur la prise en compte pour la retraite des années travaillées à l’étranger avant le recrutement des chercheurs et des ingénieurs, sur les conditions de travail (souffrance au travail, épuisement professionnel, situations de harcèlement …), sur la parité et la place des femmes dans la recherche, sur les questions LGBT ….

Assez de promesses sur la tenue prochaine des réunions au ministère ! Le SNCS –FSU demande des actes maintenant.

Meudon, le 7 mai 2015


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 2 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko