Communiqué de presse du SNCS-FSU et du SNESUP-FSU sur les Chercheurs-Enseignants de l’ENS

mardi 3 juin 2014
par  SNCS

Le Conseil d’administration de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) du 20 mars dernier, en accord avec la direction du CNRS, mais sans la moindre consultation des instances statutaires de l’organisme, a avalisé un dispositif de création d’un statut de « professeur (ou maître de conférences) attaché », réservé aux chercheurs du CNRS affectés dans des UMR sous tutelle du CNRS et de l’ENS, sous condition d’effectuer 1/3 du service d’enseignement statutaire d’un enseignant-chercheur. La rémunération additionnelle associée s’élève à 800 ou 1000 euros nets mensuels selon le grade. Elle doit être prise en charge à 50 % par l’ENS et à 50 % par le CNRS.

Une première campagne de « sélection » a été ouverte du 25 avril au 28 mai 2014 à l’ENS, pour un recrutement effectif au 1er octobre 2014. Vingt profils de postes ont été décidés unilatéralement par l’ENS ; l’objectif affiché est, à terme, de 60 postes.

Alors que l’austérité budgétaire a déjà amené nombre d’universités à geler des recrutements et à réduire leur offre de formation, au détriment des choix pédagogiques et des conditions d’encadrement des étudiants, il serait inconcevable et inique de financer un dispositif alimentant l’offre d’enseignement d’un établissement comme l’ENS, qui ne souffre d’aucun problème de sous-encadrement.

Avec un surcoût équivalent à environ 15 créations de postes de chargés de recherche, alors que la situation dramatique de l’emploi scientifique en France conduit à la tenue, le 11 juin 2014, d’une session plénière extraordinaire des instances du Comité national de la recherche scientifique, cette ponction sur la masse salariale du CNRS et de l’ENS ne manquerait pas d’apparaître comme une provocation.

En outre, ce dispositif renforce les inégalités de traitement au sein de la communauté scientifique. Il constitue un affront fait simultanément au statut des chercheurs des EPST, aux jeunes chercheurs victimes de la crise de l’emploi scientifique, aux enseignants-chercheurs et enseignants des universités, confrontés à des conditions de travail dégradées et à tous les étudiants qui aspirent à l’égalité de leurs chances de réussite.

Le SNCS-FSU et le SNESUP-FSU exigent que les directions du CNRS et de l’ENS annulent immédiatement cette procédure inacceptable. Ils demandent que le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche intervienne pour que de tels dispositifs, ne puissent être mis en oeuvre dans aucun établissement d’enseignement supérieur et de recherche.


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 477.6 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko