Commission administrative du SNCS-FSU du 23 juin 2017

jeudi 6 juillet 2017
par  Administrateur

Commission administrative du SNCS-FSU du 23 juin 2017

Le nouveau Gouvernement annonce des réformes sur le droit du travail et sur les retraites. Le SNCS se prononce contre l’intention de faire passer de telles réformes par ordonnance. Il sera vigilant avec la FSU pour analyser sur le fond ces réformes et agir pour que ces projets prennent en compte les intérêts des personnels. La CA avait pris position contre le maintien de l’Etat d’urgence, elle se prononce contre tout projet visant à introduire dans la loi les mesures de l’Etat d’urgence.

INIST

Les personnels de l’INIST sont confrontés une nouvelle fois à une réorganisation des services. Le syndicat engagera ses forces pour que tous les personnels soient accompagnés dans leur reclassement (formations, …), que les personnels de tous statuts (CDI ou fonctionnaires) qui le souhaitent puissent continuer à travailler au sein de l’INIST, qu’aucun personnel ne soit forcé de quitter l’INIST ou le CNRS, et que toutes les solutions soient prises pour que les personnels trouvent une fonction en conformité avec leur choix et leurs qualifications. Le SNCS sera attentif à la pérennité de l’INIST et de ses missions. L’intervention au comité technique du CNRS a permis d’entendre la réponse du Président du CNRS, à savoir « qu’il était inacceptable qu’ait pu être proposé aux agents de rejoindre la Fonction Publique Territoriale ou Hospitalière », et « que les agents qui le souhaitent pourraient rester à l’INIST tout en ayant une fonction pour une autre unité ».

Accueil de scientifiques étrangers

Le CGI (Commissariat général à l’investissement) finance pour 30 millions d’€ l’opération, lancée par le Président E. Macron, d’accueil des scientifiques étrangers, principalement des USA, dans le secteur des sciences environnementales. Si les scientifiques américains sont confrontés à une politique anti environnementale, l’aide de la France à ces collègues ne peut occulter la situation française : manque de financement des équipes et précarité des emplois scientifiques. Une telle situation demande aussi une urgence du financement des laboratoires français.

Appel du CNESER :

Le SNCS se félicite de l’action de ses élus au CNESER, et que les revendications de l’urgence d’une programmation sur 10 ans d’un effort budgétaire pour l’ESR avec 1 milliard d’euros supplémentaire par an pour la recherche publique et 2 milliards d’euros supplémentaires par an pour le service public de l’enseignement supérieur, accompagné d’un plan pluriannuel ambitieux pour l’emploi scientifique et technique avec la création de 5000 postes de titulaires par an pendant 10 ans dans l’ESR aient obtenu l’accord de la grande majorité des syndicats de l’ESR. Le SNCS appellera la communauté à s’emparer de cet appel et à organiser les mobilisations nécessaires.

Télétravail :

La mise en place du télétravail dans les organismes demande à approfondir notre réflexion pour encadrer les dispositions de cette forme de travail qui peut améliorer les conditions de travail de certains agents, mais qui peut aussi produire des effets néfastes sur le collectif de travail. Le congrès devra apporter des réponses.

Congrès 2017 du SNCS du 29 novembre au 1 décembre :

La CA s’inquiète et appelle les syndiqués à s’investir dans l’organisation du congrès. Le BN doit s’investir en priorité pour la réussite du congrès.

13 pour, 1 contre, 0 abstention, 0 refus de vote


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko