BI : n°480 octobre 2006

jeudi 2 novembre 2006
par  Administrateur

Effort de recherche : objectif 2 %

Le budget pour la recherche et l’enseignement supérieur a été présenté à l’Assemblée nationale le 25 octobre. Il est quantitativement insuffisant et qualitativement inadapté. Si l’objectif des 3 % du PIB pour la recherche est toujours annoncé, l’échéance de 2010 est abandonnée. En 2005, l’estimation de la dépense nationale de recherche et développement (DNRD) qui représente l’ensemble des financements s’élèverait à 36,1 milliards d’euros (Md€) et représenterait 2,11 % du PIB.

Au lieu de croître, la part du PIB ne cesse de décroître depuis 2002 (2,24 %). La valeur maximale a été obtenue en 1993 avec 2,42 %. Cette situation est encore plus inquiétante quand on remarque que, depuis 2002, l’effort de recherche de nos principaux concurrents croît légèrement (Etats-unis de 2,65 à 2,68, Japon de 3,12 à 3,13, ensemble des pays de l’OCDE de 2,24 à 2,26) ou est stable (Allemagne à 2,49 %, Union européenne à 1,81). Pour leur part, la Corée du Sud (de 2,53 à 2,85) et la Chine (de 1,07 à 1,23) ont des croissances importantes.

En euros courants, c’est-à-dire incluant l’inflation et la croissance observée aux cours des dix dernières années (+3,75 %), la dépense de recherche devrait se situer aux alentours de 61 Md€, en 2010, pour représenter 3 % du PIB. Il faudrait donc accroître annuellement la dépense de recherche et développement, autant publique que privée, de 5 Md€ courants pour combler les 25 Md€ manquants. On est loin du milliard supplémentaire annoncé par le gouvernement pour la part publique. Celle-ci devrait être au moins doublée voire triplée.

Au cours des dix dernières années, la dépense de recherche ne s’est accrue que de 8 Md€ courants soit +0,8 Md€ en moyenne annuelle. Cette croissance est très irrégulière car on a même observé des baisses (entre 1996 et 1997, et 2002 et 2003). Chaque fois après le retour de la droite au gouvernement. Coïncidence ! Entre 2004 et 2005, la croissance n’a été que de 1 Md€. Même si le gouvernement dit qu’il consacrera, en calcul cumulé, 19 Md€ supplémentaires pour la recherche d’ici 2010 et que Sarkozy annonce poursuivre ce rythme pour la période 2007-2012, cela est très nettement insuffisant pour atteindre les 3 % du PIB avant 2020.

PDF - 116.3 ko
BI n°480 : Octobre 2006

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 197.3 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko