La FSU se bat

vendredi 2 février 2018
par  SNCS

PDF - 4.8 Mo
FSU Action Publique 2022

A travers le programme "Action Publique 2022", le gouvernement use et abuse du vocable de la modernisation pour justifier l’accélération d’une gestion néo-managériale des services publics, des suppressions de postes et une réduction du périmètre du service public au détriment des solidarités collectives. Où est la modernité quand le coup de rabot tient lieu de politique, quand l’obsession comptable et le dogme selon lequel le privé ferait mieux que le public sont la boussole des politiques menées ? Ce moment de débat ouvert par le gouvernement doit être l’occasion pour les personnels de démontrer et d’expliquer qu’ils sont, eux, les véritables modernes, eux qui, au quotidien, assument les missions d’intérêt général, sont les experts de leurs métiers et savent les moyens qu’il faudrait mettre en œuvre pour répondre aux besoins des usagers.

Action Publique 2022, c’est quoi ?

Lancée mi-octobre par le Premier ministre, la consultation "Action Publique 2022" entend "réinterroger" l’action publique pour la transformer. Il s’agit d’aboutir d’ici 2022 à 60 milliards d’euros d’économies sur les dépenses publiques et à la suppression d’environ 120 000 emplois de fonctionnaires. Une lettre de mission du Premier ministre en date du 26 septembre 2017, fixe un triple objectif : améliorer la qualité des services publics, moderniser l’environnement de travail des agents et... réduire les dépenses publiques !

"Les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés en matière de réduction de la dépense publique impliquent de revoir profondément et durablement les missions de l’ensemble des acteurs publics que sont l’État, les opérateurs, les collectivités territoriales, les organismes de sécurité sociale". Il est clairement précisé les domaines à réformer : périmètre des politiques publiques dont chaque ministère a la charge ; suppression de chevauchements de compétences, transferts possibles entre collectivités, au secteur privé, voire abandon de missions ; économies durables et structurelles ; pistes d’amélioration de la qualité du service.

Dans ce cadre, un comité Action Publique 2022 (CAP22) est également chargé d’auditions multiples et remettra un rapport d’ici la fin du premier trimestre 2018. Ce comité est composé d’économistes du FMI ou d’experts anciennement membres de la commission Attali créée en 2008 par N. Sarkozy. Que du neuf !

Lire la suite dans le pdf


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 2 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko