Depuis quatre années le budget de l’ESR voté par la représentation nationale n’est pas exécuté !

mercredi 25 mai 2016
par  Administrateur

Communiqué de presse : Depuis quatre années le budget de l’ESR voté par la représentation nationale n’est pas exécuté !

Le SNCS-FSU, le SNESUP-FSU et le SNASUB-FSU dénoncent le discours de la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui veut faire croire qu’une suppression de crédits n’aurait aucune conséquence parce que ne portant que sur de la trésorerie, des fonds de roulements et des fonds de réserve. Aucune conséquence ? Mais d’une part, cela obère la capacité d’investissement et d’autre part il faudra bien payer - dans les délais légaux - ce qui serait seulement –si l’on en croit ces propos “rassurants” - reporté sur l’année suivante. Concernant la ponction sur les fonds de réserve, rappelons que le budget 2016 de l’enseignement supérieur et de la recherche est en baisse de 5 millions d’euros par rapport à 2015, qu’il est déjà très insuffisant pour faire face à hausse du nombre d’étudiants accueillis et que celle-ci justifierai à elle seule une hausse du budget de plus d’un milliard d’euros.

C’est ainsi que les universités, poussées à la cavalerie budgétaire, se sont retrouvées dans de telles difficultés qu’il leur a fallu transformer de la masse salariale en budget de fonctionnement, au grand dam de leurs ressources humaines et de la situation faite aux agents . Après avoir asséché le budget des universités en diminuant leur fond de roulement, le gouvernement s’attaque maintenant à la capacité financière des organismes de recherche. La ministre essaye de rassurer l’opinion en annonçant que l’ANR sera augmentée de 64 M€. Mais par quel tour de magie 64 M€, dirigés de surcroît vers un système de financement opaque, pourront-ils compenser la perte directe, par les organismes de recherche, d’une somme double ? Et de quel budget sont censés sortir ces 64 M€ ? Celui de 2017, dont on ne connaît même pas encore l’ébauche ?

Le SNCS-FSU, le SNESUP-FSU et le SNASUB-FSU appellent la communauté scientifique à réagir à cette nouvelle conséquence de la politique d’austérité.

Contact :

Patrick Monfort, Secrétaire général du SNCS-FSU, 06 81 82 08 36

Hervé Christofol, Secrétaire général du SNESUP-FSU, 06 75 41 89 22

Bruno Leveder, Secrétaire général du SNASUB, 06 79 88 16 66


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 477.6 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko