DERNIÈRE MINUTE

Vaccins et vaccination anti-COVID, entre science, business et politique

Titre :

Description:

Vaccins et vaccination anti-COVID, entre science, business et politique

VRS n°425 - Vaccins et vaccination anti-COVID, entre science, business et politique
Parution
08/2021
Numéro
425
Lire la VRS

Par Chantal Pacteau

Vaccins et vaccinations anti-Covid,
entre science, business et politique

Le défi de développer et commercialiser un vaccin en quelques mois a été remporté. Comment le temps habituellement nécessaire à la mise au point d’un vaccin a-t-il pu être divisé par quatre ou cinq ? Cette prouesse scientifique a été possible grâce aux travaux menés depuis des dizaines d’années dans les laboratoires de recherche (on ne partait pas de zéro, ni le coronavirus, ni avec les produits à base d’ARN messager), à des financements publics massifs et des procédures d’accréditation et de logistique accélérées.

Les groupes pharmaceutiques – grands bénéficiaires de ces financements publics – se sont appropriés la mise au point et la fabrication vaccinale en déposant des brevets qui leur garantissent le monopole sur la production. On voit ainsi que le vaccin anti-Covid est un enjeu majeur, non seulement scientifique, mais aussi économique et politique. C’est au décryptage de sa mise en œuvre que ce dossier est consacré.

Dès la VRS de juin 2020, Maurice Cassier analysait les efforts de nombre d’acteurs de la santé mondiale pour instituer les vaccins anti-Covid comme des biens communs mondiaux. Il poursuit ici le récit en temps réel des des- sous de la saga pour la levée des brevets. Il pointe aussi l’émergence rapide d’innovateurs et de producteurs de vaccins dans les BRICS et autres pays en développement.

Une « éthique du partage » à l’échelle mondiale est plus nécessaire que jamais, rappelle Hervé Chneiweiss. Une ambition bien fragile, selon Claude Mirodatos, face aux vrais pouvoirs décisionnaires, ceux des big pharma et de leurs actionnaires. Fabien Mallet conforte cette analyse en mettant en cause, dans l’échec de la mise au point d’un vaccin anti-Covid « français », la stratégie financière du groupe Sanofi Pasteur (qui, nous rappelle-t-il, n’a plus désormais de français que son histoire).

Sébastien Fleuret analyse comment les vaccins anti-Covid sont devenus un enjeu géopolitique, participant ainsi à une géographie de la vaccination très inégale. L’Asie du Sud-Est, où – explique Serge Morand – les nouvelles vagues épidémiques révèlent les points aveugles d’une santé publique basée sur les communautés, est un exemple des injustifiables inégalités d’accès à la vaccination.

Un bref retour sur le « retard français » en matière vaccinale, côté recherche et formation, semblait nécessaire pour compléter ce dossier, tant l’« échec » d’un vaccin made au pays de Pasteur a sidéré le monde. Le rôle du manque de financements dans ce retard est certain, comme l’observent Boris Gralak et Florence Audier en examinant l’investissement public et privé dans la R&D ; mais aussi – certainement – le manque de formation vaccinale et de culture de la prévention. Odile Launay – qui explique comment le réseau national d’investigation clinique en vaccinologie, coordonné par l’INSERM, s’est organisé pour étudier l’impact des vaccins du Covid – s’inquiète de ce que la préven- tion et la santé publique soient très insuffisamment enseignées en France. Un point de vue partagé par Hélène Chardin, Jacques Haiech, Vincent Peyrot et Marie-Bénédicte Romond qui appellent à repenser un enseignement médical axé sur la thérapeutique dans l’optique d’une médecine de prévention.

Ce dossier se conclut sur une tentative de compréhension d’un facteur qui, avec la limitation de l’accès aux vaccins, peut hypothéquer l’acquisition d’une immunité collective mondiale : l’hésitation vaccinale.


Lire la VRS

Nous contacter

SNCS-FSU
Campus de Meudon Bellevue • 1, place Aristide Briand
92195 MEUDON cedex

Tél. : 01 45 07 58 70


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES