octobre 2006 - Page 2 sur 3 - SNCS

mmSNCS-FSU20 octobre 2006

Fonctionnement de l’europe Méthode communautaire

La « méthode communautaire » est parvenue à faire fonctionner un ensemble (parlement, commission, conseil des ministres, conseil européen qui regroupe tous les six mois les chefs d’état,…) qui n’est ni une juxtaposition d’états nations ni une fédération. Les textes européens sont d’application directe sans qu’il soit nécessaire de les transcrire en droit national, mais l’europe n’a pas d’administration d’exécution. La méthode communautaire s’applique à des degrés divers suivant les domaines : fortement pour ce qui concerne les échanges de marchandises, de capitaux, certaines politiques communes comme l’agriculture, depuis 1999 pour la monnaie unique, sous forme de recommandations optionnelles en ce qui concerne la politique sociale. Les secteurs de la politique étrang...


mmSNCS-FSU20 octobre 2006

De nombreux rapports officiels (rapport d’étape des objectifs de Lisbonne 2004, conseil économique et social, commissariat au plan, rapport sapir) remarquent que les objectifs de croissance ne vont pas etre atteints. Cependant d’autres objectifs tels que l’augmentation de l’offre d’emploi en reculant l’age moyen de départ en retraite sont déjà mis en place. C’est un exemple de la politique néolibérale qui s’insinue dans la politique européenne, et qui amene un nombre croissant de citoyens à se prononcer contre le projet de constitution et sa foi aveugle en les vertus du grand marché sauvage, qui met en compétition effrénée les régions, les structures, les individus et organise le dumping social dans une aire ou salaires, impôts et garanties sociales sont très hétérogènes.

Il faut revenir à une vision plus équilibrée du développement qui donne toute sa place à l’a...


mmSNCS-FSU20 octobre 2006

Projet de motion Constitution Européenne / CA SNCS 18 & 19 mars 2005

Le SNCS considère de sa responsabilité d’alerter les personnels de recherche des EPST sur les aspects critiquables du texte de projet de la constitution, en le replaçant dans le contexte
· du mode bureaucratique de construction de l’EER et des politiques néolibérales qui ont conduit à la désindustrialisation, aux délocalisations, au chômage, à la privatisation d’entreprises publiques et à la remise en cause de droits sociaux (retraite, assurance maladie, etc.)
· des conséquences désastreuses qu’entraînerait l’application de la directive Bolkestein de libéralisation des services, commanditée à la Commission par le sommet européen de Lisbonne (mars 2000). Si cette directive était appliquée, elle instituerait le dumping social soit via le « principe du pays d’origine » soit via les délocalisations ...


mmSNCS-FSU20 octobre 2006

Appel contre l’autoristarisme du ministre de l’éducation nationale et pour la défense des libertés universitaires.

Nous, acteurs de l’éducation, de l’enseignement, de la recherche, de la culture, nous parents d élèves, sommes indignés par l’agression du ministre de l’Education Nationale qui vise tant les enseignants et les chercheurs dans leur travail que les élèves dans leurs apprentissages.

Nous condamnons les propos insultants tenus à l’encontre de Roland Goigoux, professeur des universités, affecté à l’IUFM d Auvergne et son éviction de l’École Supérieure de l’Éducation Nationale.


mmSNCS-FSU20 octobre 2006

Le CSN a adopté la motion suivante (voir aussi une version pdf en fichier associé).
Ce texte qui résume la position du SNCS est ouvert aux améliorations.
Par exemple un thème important dans les différents pays européens est le développement des CDD. La directive européenne 1999/70 et la charte européenne du chercheur énoncent des intentions de limitations, qu’il conviendrait de rendre effectivement contraignantes, par exemple en comptabilisant les CDD pour des recherches financées en tout ou partie par des fonds publics nationaux ou européens. La lutte effective contre la précarité devrait etre un thème fédérateur entre les syndicats de la recherche et de l’enseignement supérieur européens.

MOTION FINALE du CSN « La recherche et l’Europe »
17-19 novembre 2005

ouverte aux améliorations ultérieures par les sections

2 motions en opposition
25 pour, 7 po...


mmSNCS-FSU18 octobre 2006

Cher-e-s Camarades, Cher-e-s Collegues,

Le Conseil National de la FSU, réuni le 18 octobre 2006 à Paris, exprime son soutien aux actions que vous avez engagées pour la défense d’une école plus démocratique, le soutien à l’éducation publique, l’augmentation du budget de l’éducation, l’amélioration du statut et l’augmentation des salaires des enseignants.

Ces revendications sont légitimes et doivent être satisfaites.

Votre combat est le nôtre et nous vous assurons de toute notre solidarité.

Pour : Unanimité


mmSNCS-FSU18 octobre 2006

Second syndicat à la ville de Marseille et à la Communauté Urbaine, le SDU-Clias 13 est aujourd’hui privé de la totalité de ses droits syndicaux par la municipalité dirigée par Jean Claude GAUDIN, vice-président de l’UMP.
Alors qu’un récent jugement du Tribunal Administratif a reconnu la légitimité du SDU-Clias 13 à bénéficier de droits syndicaux, compte-tenu d’une représentativité locale établie par son activité et par le nombre de ses élus CAP et CTP, l’entêtement de l’exécutif de la seconde ville de France est à la fois incompréhensible et intolérable.
Que signifie une telle mesure au moment où le gouvernement ouvre le chantier du « dialogue social » ?
Quel dialogue peut s’amorcer à Marseille alors que la demande déposée par G.Aschieri de rencontrer le maire de Marseille est restée sans réponse ?…
Face à un tel déni de démocratie, le CDFN de...


mmSNCS-FSU18 octobre 2006

Confrontée à des attaques qui se multiplient et se renforcent aussi bien sur l’éducation que sur les services publics, la recherche, la fonction publique, les libertés, la FSU entend confirmer sa volonté de poursuivre et construire les mobilisations dans la continuité du texte voté par le précédent CDFN pour réagir à toutes ces attaques.

Le CDFN appelle à assurer la réussite des Etats Généraux pour l’avenir de la jeunesse du 2 décembre : ce doit être l’occasion d’exprimer avec force et de mettre dans le débat public des revendications et propositions tant sur la formation que l’emploi, l’autonomie, les droits des jeunes, la lutte contre les discriminations.

Dans l’éducation, la FSU dénonce l’attitude inadmissible du ministre qui, non content d’ignorer la réalité du travail des personnels et les apports de la recherche en éduc...



Nous contacter

SNCS-FSU
Campus de Meudon Bellevue • 1, place Aristide Briand
92195 MEUDON cedex

Tél. : 01 45 07 58 70


NOUS ECRIRE



A decouvrir


  


A voir aussi

ADHESION

ARCHIVES

AGENDA

LIENS UTILES