vendredi 9 janvier 2015
par  VRS

Je suis Charlie.
SNCS Hebdo 15 n°1 du 8 janvier 2015

Nous pensions, au début de la semaine, titrer le premier Hebdo de l’année sur la défense de nos libertés. C’était évidemment sans imaginer devoir le faire dans de telles circonstances. Nous reviendrons, par la force des choses, à « l’œuvre revendicatrice quotidienne ». Pour l’heure, le sentiment qui nous domine est celui d’une immense fraternité avec les journalistes, dessinateurs, fonctionnaires assassinés ou blessés dans l’exercice de leur métier, avec leurs confrères et avec leurs proches. Nous leur exprimons ici, d’abord, tout notre soutien.
Des EPST (CNRS, INED, INRA, INRIA, IRD, IRSTEA), des universités par dizaines, des organisations, dans le monde par milliers, affichent aujourd’hui sur leur page d’accueil la même bannière, les mêmes mots de solidarité. Ces mots-là sont d’abord l’expression de la volonté d’union que doivent ressentir aujourd’hui, plus encore qu’à l’accoutumée, tous les républicains. Ils sont aussi, de la part de notre communauté, l’expression d’une solidarité particulière. Les dessinateurs et chroniqueurs que nous avons perdus n’aimaient rien tant que secouer les certitudes et les situations acquises, bousculer les idées reçues, éveiller l’intelligence, rester d’éternels potaches. Parce qu’« accéder à la science, c’est, spirituellement rajeunir, c’est accepter une mutation brusque qui doit contredire un passé »†, ils nous étaient, ils nous restent, spirituellement tout proches.

† Gaston Bachelard, La formation de l’esprit scientifique, Paris, 1938.

Pour le reste … On a envie de s’effacer pour redonner à voir ces dessins qui nous ont tant fait rire et que nous avons découpés, agrandis, collés sur les portes de nos bureaux et de nos laboratoires pour afficher nos colères et nos protestations.

JPEG - 44.1 ko
Les problèmes de construction du nouveau Paris VII, vus par Cabu dans le Canard enchaîné du 23 novembre 2011
JPEG - 35.4 ko

Ce n’est pas que ces joyeux pirates eussent un respect particulier pour les sciences et les techniques. Mais justement : leurs dessins de machines (voire de centrales nucléaires) qui pètent soutiennent notre discours, lorsque nous devons répéter, face à ceux qui exigent urgemment du « transfert », que la science est souvent hasardeuse et qu’avant de produire des certitudes elle doit surtout faire émerger de nouvelles questions.

JPEG - 29.3 ko

Ministres aventurés dans des champs de compétence qui ne sont pas les leurs. « Investissements » d’avenir qui menacent de s’écrouler parce que les bétonneurs, à qui la République fait pourtant des ponts d’or, roulent allègrement les maîtres d’ouvrage de l’enseignement supérieur et de la recherche dans la farine … La lutte contre ces abus, qui étranglent aujourd’hui l’université et la recherche, est loin d’être achevée. Puissent de nombreux dessinateurs nous soutenir encore, par le rire, dans nos combats ! Puissent encore des chroniqueurs de l’enthousiasme de Bernard Maris continuer à soutenir, en matière économique, la lutte contre la pensée unique …
Il faudra dire encore à quel point il est important que l’État cesse de rétrécir dans l’exécution de ses missions. Quatre factionnaires au lieu de deux n’auraient peut-être pas pu mieux éviter le drame. N’empêche que nos collègues fonctionnaires de police souffrent aussi, depuis des années, de réductions d’effectifs, de l’insuffisance de leurs moyens et d’une « politique du chiffre » aussi idiote que le comptage des publications. Étant donné le danger afférent aux missions qui leur sont confiées, l’étroitesse de vue, dans ce domaine, ne peut que faire craindre d’autres désastres.

PDF - 536.9 ko
SNCS Hebdo 15 N°01


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

VRS n° 399


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko


La lettre du SNCS-FSU