IDEX : Se mobiliser contre la marche forcée du gouvernement ! Communiqué SNCS-SNESUP (19/03/12)


Après avoir sélectionné huit projets d’ « Initiatives d’Excellence » en court-circuitant toute représentation des personnels, le gouvernement poursuit sa politique à marche forcée et veut à présent faire signer des contrats État-IDEX avant le 15 avril. Les chercheurs et enseignants-chercheurs, personnels techniques et administratifs, étudiants récusent la teneur des projets déposés, élaborés dans la plus grande opacité, et s’alarment de leurs conséquences sur le devenir du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

Les IDEX retenues exacerbent en effet une politique de mise en concurrence, de division et d’exclusion, tant pour les établissements que pour les personnels. Ces divers projets ont pour caractéristique commune de museler toute voix discordante et d’interdire l’expression de la collégialité et de la démocratie universitaires. La prise de décision concernant la politique scientifique, le budget, la généralisation de filières sélectives, la politique d’emploi (multiplication des précaires, chaires d’excellence, redéploiements, modalités de pourvoi, primes ...) et les recrutements est renvoyée au niveau des superstructures (Fondations de coopération scientifique, Grands établissements .. .). Les universités et organismes participant à ces IDEX sont dépossédés des capacités de décisions concernant leur avenir, celui des personnels et des étudiants.

Le SNESUP et le SNCS exigent que les collaborations scientifiques et pédagogiques entre établissements publics se fassent dans le respect des libertés scientifiques et pédagogiques, des statuts de la fonction publique d’État, des diplômes nationaux et des instances démocratiques des établissements. Ils ne sauraient accepter la mise en extinction du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

Les personnels des établissements participant aux IDEX se mobilisent : vote de motion en congrès à Paris Sud, interpellation intersyndicale du président du PRES et pétition à Toulouse, tracts, communiqués et rassemblements ... Le SNESUP et le SNCS appellent les collègues à exprimer leur opposition à la pulvérisation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Dans ce contexte, ils appellent à résister et refuser collectivement (AG de laboratoires, de département, réunions de conseils...) toute signature de convention IDEX-État. Le SNCS et le SNESUP engagent toute la communauté universitaire et scientifique à intervenir en direction du gouvernement, des parlementaires et de la presse pour que soit mis un coup d’arrêt à la création de ces superstructures incompatibles avec les missions véritables d’un service public d’enseignement supérieur et de recherche.

Paris, le 19 mars 2012

lundi 19 mars 2012
par  Administrateur

Informations

Comment nous contacter

  PNG - 1.4 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

PNG - 36.5 ko


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.2 ko


La lettre du SNCS-FSU