Yves Chilliard, DR Inra,"[..] je ne vous renverrai pas cette demande de PES.", 9 août 2010

lundi 9 août 2010
par  Admin

PDF - 60 ko
Lettre en PDF

Theix, le 9 août 2010

Monsieur le Directeur Général Délégué, Madame la Directrice de la Délégation à
l’Évaluation, Monsieur le Chef du Département PHASE, chers collègues,

Je viens de recevoir par courrier électronique du 4 août la lettre 10-048/FH/ET du
DGD, accompagnée du formulaire par lequel je pourrais solliciter une « prime d’excellence
scientifique » (PES), si je la demandais -dans l’urgence estivale- avant le 15 septembre 2010.

Comme d’autres collègues, je constate que la direction générale de l’INRA persiste à
ne rien entendre de la protestation qui s’est exprimée ces derniers mois, dans toutes les
instances où les personnels étaient représentés, y compris dans les instances d’évaluation. Elle
n’a pas non plus pris en compte les nombreuses motions de protestations signées par des
collectifs de chercheurs et ITA de l’INRA (voir par exemple les 21 motions d’instances, de
CSS, d’UR, de Centres ou intersyndicales disponibles sur
http://www.sncs.fr/article.php3?id_article=1992&id_rubrique=1595 )

Je note que l’opacité de la procédure et le secret qui entoure ses résultats renforcent et
signent son caractère négatif. Quel paradoxe que d’appeler « PES » une prime qui sera
distribuée dans un quasi anonymat, lui donnant de facto un caractère honteux !

La mise en œuvre de la PES dilapide des fonds qui pourraient être répartis cette année
même de façon juste entre tous les personnels. Je m’oppose pour ma part catégoriquement à
ce type de prime distribuée à une minorité, qui relègue a priori la majorité dans une catégorie
subalterne, exclut tous les ITA et nie ainsi le caractère collectif d’une recherche scientifique
moderne.

Le décret, dont nous devrions tous demander l’abrogation, instituant cette PES tourne
le dos à la nécessité de revaloriser l’ensemble des salaires des chercheurs ingénieurs
techniciens et personnels administratifs. Il détourne des fonds importants d’une véritable
politique salariale, y compris pour le maintien urgent de notre système de retraites par
répartition. Il ne peut qu’avoir des effets pervers au sein de l’INRA comme dans les autres
EPST, sans remédier aucunement à la crise des vocations pour les carrières scientifiques que
l’on constate dans l’ensemble des formations supérieures.

Pour toutes ces raisons, et bien qu’ayant reçu en 2008 l’International Dairy
Production Award de l’American Dairy Science Assocation, je ne vous renverrai pas cette
demande de PES.

J’appelle les membres des deux commissions scientifiques spécialisées dont je
dépends à refuser en toutes circonstances de participer à (et donc de cautionner) la
désignation de chercheurs devant bénéficier de la PES, comme veut l’imposer la direction.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général Délégué, Madame la Directrice de la
Délégation à l’Évaluation, Monsieur le Chef de Département, chers collègues, l’expression de
mes respectueuses salutations.

Yves Chilliard, Directeur de Recherches INRA

Copie : Président de la CSS NT
Président de la CSS AES
Syndicats INRA (CFDT, CGT, CFTC, SUD)
SNCS, SLR
D. Auclair, J.-L. Durand
Les 73 signataires de la motion UR Herbivores et UMR Métafort

Annexe

Motion signée par 73 agents des UR Herbivores et UMR Métafort sur la prime d’excellence
scientifique

Les chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs de l’UR1213 Herbivores et de l’ UMR1273
Métafort (INRA Clermont-Theix) soussignés désapprouvent la mise en place de la prime d’excellence
scientifique (PES) à l’INRA. La PES, devant bénéficier à 20% des seuls personnels scientifiques au
maximum, ne saurait en aucun cas se substituer à l’impératif de la revalorisation des carrières et des
rémunérations de l’ensemble des personnels chercheurs et ITA de l’ensemble des EPST. C’est de plus
un facteur de tensions et de déstabilisation au sein des équipes et des unités.
Theix, le 09 novembre 2009


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 1.3 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko