VRS n°386 09/2011

jeudi 15 septembre 2011
par  VRS

Dossier : DEMAIN, LE SERVICE PUBLIC DE LA RECHERCHE

PDF - 1.8 Mo
VRS n°386 09/2011

L’édito de Patrick Monfort, secrétaire général du SNCS-FSU

Pour une autre politique de la recherche publique !



Dans une dynamique internationale de raréfaction des emplois budgétaires et
de commercialisation des services publics, le gouvernement poursuit son oeuvre
de démolition de la recherche publique. Le laboratoire à la française -que nous
voulons un lieu de solidarité, organisé pour être porteur d’une problématique
scientifique sur une certaine durée- voit ses fondements sapés par la multiplication
des appels d’offres, et surtout la baisse des crédits de base. Il y a une idéologie à
l’oeuvre. Le gouvernement veut la guerre de tous contre tous : individus, équipes,
laboratoires, universités, grandes écoles, régions.

L’évaluation scientifique, collective, contradictoire et surtout effectuée par des
pairs élus est abandonnée, au profit de ce bidule technocratique qu’est l’AERES,
machine à mouliner les indicateurs.

Mais y a-t-il succès de cette politique ? Il y a surtout hostilité croissante des personnels,
action de l’intersyndicale, hostilité des directeurs de laboratoire, ainsi que
résistance acharnée des conseils scientifiques et du Comité national de la recherche
scientifique ! Les organismes de recherche n’ont pas été démantelés comme prévu
en 2007, même s’ils ont été fortement affaiblis. Il faut poursuivre cette résistance
en récusant le système de fausses valeurs que l’on veut nous imposer.

Car nos statuts sont attaqués par la révision générale des politiques publiques
(RGPP) et la délégation générale de gestion (DGG). Ces politiques mènent à
l’externalisation des services, à l’instabilité des emplois, et à la baisse de qualité
du travail. Nous devons fermement nous opposer à ces réformes et imposer un
plan de titularisation sur emploi de fonctionnaire qui, seul, constitue la solution à
la précarité.

Notre liberté académique est remise en cause lorsque la direction du CNRS
annonce qu’elle veut piloter en amont le recrutement des jeunes chercheuses et
chercheurs. Une telle politique mènerait rapidement à la destruction d’un des plus
beaux organismes de recherche au monde, parce que le recrutement des meilleur(e)s,
sans préjuger de leur thématique et de leur projet de recherche, n’existerait plus.

Alors, il faut se mobiliser, encore et toujours. Parce que la communauté
scientifique a montré qu’elle peut gagner, comme en 2004 ou 2009 sur les emplois.
Il faut imposer une autre politique de la recherche publique. C’est le sens des
propositions que nous faisons, notamment dans ce numéro de La VRS.

Au sommaire :

>ACTUALITÉS

Krach de 2007 métamorphosé en crise de la dette publique : les salariés européens payent et subissent la cure d’austérité. Bernadette Groison

6e Congrès mondial de l’Internationale de l’Éducation : une éducation de qualité pour bâtir l’avenir. Marc Delepouve, Denis Jouan, Patrick Monfort

Contre la terreur d’État en Syrie : solidarité pour la démocratie et les libertés. Gérard Lauton

Non à la RGPP dans les laboratoires et les services des organismes de recherche et des universités ! Pétition intersyndicale de la recherche et de l’enseignement supérieur

Publication de l’arrêté licence le 11 août : une provocation !

Institut national de l’information scientifique et technique : l’INIST restructuré et mis au service de la culture de projet. Jean-Luc Mazet

>DEMAIN, LE SERVICE PUBLIC DE LA RECHERCHE

Formation-recherche : quel devenir ? Heidi Charvin, Marc Neveu

Enseignement supérieur et recherche : planifier et garantir
l’emploi scientifique maintenant et demain... Stéphane Tassel

Recherche et enseignement supérieur : des budgets qui conditionnent l’avenir du pays. Henri Audier

Formation, recherche et avenir de l’industrie : les nouvelles relations
science-travail réinventent le travail. Francis Velain

Énergie, santé, éducation, travail : une recherche libre pour une autre société
Gérard Aschieri

Laurent Beauvais : « L’enjeu : un partenariat réussi entre
régions, universités et organismes »

Collectivités et acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur sous tension : le Val-de-Marne s’engage à travers ses actions territoriales. Liliane Pierre

Pour la mise en extinction de l’ANR et des alliances : pour des coopérations
entre établissements publics. Henri Audier

Enseignement supérieur et recherche : une évaluation constructive basée
sur le dialogue et les échanges

Évaluation des unités de recherche et des formations : rendre sa voix à la communauté
scientifique en rapprochant le CNU et le Comité national. Heidi Charvin, Jean-Marc Douillard, Jean-Luc Mazet, Marc Neveu

L’expertise : acte institutionnel ou expression de la communauté scientifique et technique ? Jean-Luc Mazet

Propositions du SNESUP pour le supérieur : démocratiser le post-bac

Propositions du SNESUP pour le supérieur : des mesures phares pour
les carrières

Recherche : changer de cap. Patrick Monfort

Sciences humaines et sociales : rendre la recherche à ceux qui la font.
Philippe Büttgen

>ABONNEMENT/ADHÉSION

PDF - 1.8 Mo
VRS n°386 09/2011

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 2 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko