VRS n°379 12/2009

mardi 8 décembre 2009
par  VRS

Dossier : ALLIANCES, PÔLES, RTRA : UN PAYSAGE REMODELÉ

L’édito de Patrick Monfort, secrétaire général
du SNCS-FSU : Climat de mobilisation

À mi-mandat, au moment où le président Sarkozy se gargarise de ses
réformes, nous ne pouvons que tirer un bilan désastreux de sa politique. Malgré
des luttes d’un niveau considérable depuis 2003, les gouvernements de droite
ont imposé par la loi, contre la communauté scientifique, des réformes profondes.
Le Pacte pour la recherche et la LRU ont pour objectifs de casser les
statuts de fonction publique des personnels et de faire piloter la recherche et
l’enseignement supérieur par des politiques de court terme au service des rentabilités
financières.

Les mobilisations ont permis de sauver l’existence des organismes de
recherche, l’affectation des chercheurs dans ces organismes, le statut de chercheur
à temps plein. La plus belle réussite est le maintien du nombre de
postes aux concours en 2010, même si nous n’avons pas pu empêcher des suppressions
en 2009.

Le gouvernement veut contourner ce que nous avons gagné. Pour cela, il
crée de nouvelles structures comme les alliances pour piloter la recherche et
les fondations annoncées comme un soutien à la recherche -en fait, de vrais
outils de récupération des finances publiques. Le tout en agitant la carotte
des primes, injustes et illusoires hormis pour une poignée.
Évaluant établissements et équipes de recherche, l’AERES constitue son
bras armé. En créant cette agence dont la hiérarchie repose sur des personnes
nommées par le ministère de la Recherche, celui-ci tient en main l’évaluation.
Cette machine de guerre a un point faible : l’absence de légitimité. Jusqu’à
présent, l’évaluation était menée par des instances indépendantes composées
par, au moins, une moitié de pairs élus -voire plus comme au Comité
national. L’AERES n’a jamais eu aucune crédibilité au sein de la communauté
scientifique, c’est sa tache originelle ! Exception française, elle veut obtenir
une labellisation de qualité pour imposer son système à l’Europe.
Il est inacceptable que l’évaluation scientifique soit dans les mains gouvernementales.
L’indépendance académique est un enjeu de démocratie. Pour
mener ce combat, le SNCS, qui vient de vivre son 44e congrès, continuera de
s’associer à toutes les forces démocratiques, et bien sûr en premier avec le
SNESUP avec qui nous partageons les analyses et les luttes quotidiennes.

Au sommaire :

>ACTUALITÉS

Enseignement supérieur et recherche : un budget-Pécresse 2010 plus que médiocre.
Henri-Édouard Audier
Enquête auprès des précaires : véritables carrières précaires marquées par
les sacrifices.
Communiqué intersyndical sur la réforme de la formation des enseignants :
enseigner est un métier qui s’apprend !
André Laignel : « La réforme des collectivités territoriales vise à rétrécir
l’univers local et à le mettre sous tutelle ».
Rapport Juppé-Rocard : Le « grand emprunt » ou la grande illusion.
Henri-Édouard Audier

> ALLIANCES, PÔLES, RTRA : UN PAYSAGE REMODELÉ

Survol du paysage scientifique : les alliances, nouveaux pilotes de l’avion ?
Jean-Marc Douillard
L’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé : étape supplémentaire
vers un institut des sciences de la vie et de la santé.
Bureau national Inserm du SNCS-FSU
Les clusters et la géographie économique locale : mythes, réalités et enjeux.
Abdelillah Hamdouch
Pôles de compétitivité : l’Assemblée nationale critique leurs financements et leur pilotage.
Henri-Édouard Audier
Bertrand Guilbaud : « Nous faisons rentrer la population bretonne dans le processus
d’innovation »
Pôles de compétitivité : la logique du projet et de l’efficacité promue outil
d’aménagement du territoire.
Benoît Rousseau
Stratégie nationale de recherche et d’innovation : les scientifiques dans un carcan.
Grand bassin parisien : quelles restructurations pour l’enseignement supérieur ?
Alain Pagano
Jean-Yves Chemin : « Une fondation au service de ses utilisateurs pour réaliser
ce qu’ils ne faisaient pas avant »
Le RTRA « Paris School of Economics » : les financeurs aux commandes.
Florence Vogel

> ZOOM

Fuite des cerveaux, brevets, oligopoles de la connaissance : « L’économie du savoir
organise l’accumulation des compétences et de la connaissance ».
El Mouhoub Mouhoud, Dominique Plihon

PDF - 1.9 Mo
VRS n°379 12/2009

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 197.3 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko