VRS N°365 06/2006

mercredi 7 juin 2006
par  Administrateur

Dossier : Recherche et innovation

L’édito de Jacques Fossey, secrétaire général du SNCS : Formation-recherche-innovation

La société de la connaissance se développe sur le triptyque « formation-recherche-innovation ».Pour bien cerner les enjeux, il faut en analyser chaque terme et surtout comprendre leurs interactions. La VRS361 de mai 2005 était consacrée au rapport entre recherche et université. Celle-ci est dédiée au lien entre recherche et innovation. Le 1er terme de ce triptyque fait principalement référence à notre système d’enseignement supérieur. Entre les deux suivants, recherche et innovation, il peut y avoir une certaine confusion sur laquelle joue souvent le gouvernement. Selon nous, la recherche concerne toute action ayant pour objectif principal le développement des connaissances que celles-ci soient finalisées ou non. Quant à l’innovation, son objectif essentiel est la découverte de nouveaux produits, procédés, concepts ou services, dont il pourra être fait un usage commercial.

Les interactions formation-recherche sont évidemment fortes et le métier d’enseignant-chercheur est au coeur de ce lien. Une recherche de qualité s’appuie sur un système de formation de haut niveau et réciproquement. C’est la raison pour laquelle il est indispensable que chaque enseignant-chercheur ait une activité de recherche conséquente.

En matière de recherche et d’innovation, le gouvernement vient de prendre des initiatives majeures. La loi de programme pour la recherche promulguée le 18 avril 2006 est fortement sous-tendue par les questions d’innovation. L’Agence de l’innovation industrielle (A2I) est chargée de structurer le tissu industriel autour de plans mobilisateurs. La soixantaine de pôles de compétitivité, dont une quinzaine de niveau mondial, risquent de subordonner la formation et la recherche publique à l’innovation. L’Agence nationale de la recherche (ANR) est-c’est désormais clair- une agence de pilotage de la recherche par l’innovation. Pour sa part, la commission Hetzel, chargée d’organiser le débat national sur « université et emploi » est une tentative pour développer l’Université des métiers au détriment de celle des savoirs.

Face à cette politique, les établissements universitaires sont quasiment obligés de se regrouper dans des Pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) et les laboratoires dans les ex-campus du projet de loi, dénommés désormais Réseaux thématiques de recherche avancée (RTRA).

Les analyses développées dans cette VRS visent à renforcer nos pistes de réflexion pour mener notre action sur l’orientation de notre système de formation recherche et
innovation.

PDF - 1 Mo
VRS N°365

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 2 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko