Sociologie du savoir en Europe : 30 mai 2009 au 104 rue d’Aubervilliers

mardi 26 mai 2009
par  Denis Départements

Dans le cadre de l’initiative printemps 2010 une demi journée d’exposés introductifs à l’histoire et à la sociologie (voir aussi ici) de l’Europe des savoirs, et en particulier des processus de Bologne et de Lisbonne, suivie d’une demi journée de réflexion sur les moyens d’action, y compris syndicaux, est organisée le 30 mai 2009. Entrée Libre !

Journée de rencontres européennes

Samedi 30 mai 2009

au CentQuatre <http://www.104.fr>

104 rue d’Aubervilliers 75019 Paris
(M° Riquet/Crimée ligne 7 ou Marx-Dormoy ligne 12 ; bus 519)

"Pour une autre Europe du savoir"

Les réformes engagées en France concernant l’enseignement supérieur et la recherche sont la déclinaison nationale d’un projet européen (Lisbonne 2000) déjà fortement engagé dans la plupart des autres pays européens.
Le collectif « Printemps 2010 », ensemble d’organisations résolues à contester et combattre la mainmise du marché sur l’enseignement supérieur et la recherche vous invite à participer à la journée « Pour une autre Europe du savoir ».
Au cours de cette journée, des collègues européens viendront présenter la situation dans leur propre pays et montreront quels sont les dangers au quotidien de ce processus. Nous débattrons ensuite de l’organisation d’un contre-sommet qui aura lieu pendant le sommet des chefs d’État mi-mars 2010. Pendant qu’ils discuteront d’un « Lisbonne 2 », il nous faudra pouvoir proposer un autre avenir pour l’enseignement supérieur et la recherche en Europe.

Programme

9h15 - Accueil par Michel SAINT JEAN, physicien, collectif Printemps 2010

L’Europe du savoir, hier et aujourd’hui

9h20 - « Une brève histoire de l’Europe universitaire », Michel BLAY, historien/CNRS

9h40 - « Le "Nouvel ordre européen" dans l’enseignement supérieur et la recherche », Christian LAVAL, sociologue

10h00 - Questions / discussion

10h30 - pause café

Dans les universités européennes
10h45 - La situation au Royaume-Uni, Cecile DEER, historienne

11h15 - La situation en Allemagne, Philippe BÜTTGEN, philosophe

11h45 - La situation en Italie, Marco PITZALIS, sociologue

12h15 - La situation en Grèce, Efthymios NICOLAIDIS, historien

12h45 - Questions / discussion

13h30-14h30 - pause déjeuner

Construire une mobilisation transnationale pour une autre Europe du savoir

14h30 - « L’état des mobilisations en Europe », Marc DELEPOUVE, mathématicien

14h45 - Échanges d’expériences militantes ; débat sur les enjeux et l’organisation d’une mobilisation transnationale (quel projet ? quels moyens d’action ? quel calendrier ?) ;
perspective d’un contre-sommet européen au printemps 2010

17h30 - Clôture par Michel SAINT JEAN, physicien, collectif Printemps 2010

Collectif « Printemps 2010 » :
- Attac
- Fac verte
- Fédération CGT de l’éducation, de la recherche, et de la culture - FERC Sup-CGT
- Fondation Sciences Citoyennes
- Sauvons la recherche - SLR
- Sauvons l’Université - SLU
- Sud éducation, Sud étudiants, Sud recherche
- Syndicat national des chercheurs scientifiques - SNCS-FSU
- Syndicat national de l’enseignement supérieur - SNESUP-FSU
- Syndicat national des travailleurs de la recherche scientifique - SNTRS-CGT
- Union nationale des étudiants de France - UNEF
- Union des familles laïques - UFAL

Contact : contact@spring2010.eu

Nous ne voulons pas d’un « marché de la connaissance » !
Appel à une mobilisation européenne
contre la stratégie de Lisbonne
en matière d’enseignement supérieur et de recherche

En mars 2010, le sommet de printemps des chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne sera celui des dix ans de la stratégie de Lisbonne qui, entre autres, encadre les politiques engagées actuellement dans tous les pays membres pour « moderniser » les systèmes nationaux de recherche et d’enseignement (primaire, secondaire, supérieur, « formation tout au long de la vie »).

L’ambition affichée d’une « société de la connaissance » ne peut être qu’encouragée lorsqu’elle est un pari sur l’éducation et la recherche comme biens publics, qu’elle garantit la démocratisation de l’accès au savoir, qu’elle permet aux citoyens l’analyse critique raisonnée des choix scientifiques et techniques qui leur sont proposés. Mais l’orientation prise actuellement est tout autre : elle réduit ce projet à la construction d’un « marché commun de la connaissance » dont nous constatons partout les conséquences délétères en termes d’affaiblissement de l’indépendance scientifique, de déstructuration du système de recherche publique, de renforcement du pouvoir des entreprises, de précarisation massive des conditions de travail et d’étude, de creusement des inégalités face au savoir, d’éloignement des citoyens des choix scientifiques et techniques qui les concernent.

Depuis quelques années, avec une intensité croissante, des mobilisations de grande ampleur, portées par les lycéens, les étudiants, les personnels de l’éducation et de la recherche, et plus largement par le mouvement social, se sont multipliées en Europe. Elles expriment fortement l’exigence d’un secteur public de l’éducation et de la recherche qui ne soit pas construit sans débat démocratique et qui s’affranchisse de la soumission au marché concurrentiel.

C’est pourquoi nous appelons à un contre sommet européen en mars 2010.

Réunissons-nous et construisons-le ensemble,
CONTRE la mise en marché des activités éducatives et scientifiques,

CONTRE la mise en compétition généralisée des populations et des territoires,

POUR un service public de l’enseignement supérieur et de la recherche, démocratique et émancipateur.

Signature : sign@spring2010.eu

(voir ICI pour une affiche avec meilleure définition)

JPEG - 25.3 ko
30maiSocio
PDF - 241.4 ko
programme et contexte
PDF - 202.7 ko
programme

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 2 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko