Regroupements : motion du comité technique central de l’Inserm

10 juin 2014
vendredi 27 juin 2014
par  VRS

Les organismes de recherche n’ont pas besoin, pour établir leur partenariat avec les établissements d’enseignement supérieur, d’être membre des communautés d’universités et d’établissements (COMUE) ; ils doivent conserver leur autonomie et leur capacité à négocier avec ces établissements.
C’est pourquoi, le Comité Technique Central de l’INSERM, soucieux de préserver l’existence et les prérogatives nationales de l’INSERM, considère que l’Institut n’a pas à participer comme membre aux COMUE.
Considérant la précipitation dans laquelle se fait la mise en place à marche forcée des COMUE, le Comité Technique Central de l’INSERM demande un moratoire sur la mise en place de ces regroupements.
Paris le 10 juin 2014
Les représentants SNCS-FSU, SGEN-CFDT, SNTRS-CGT, SNIRS-CGC, CFTC-SCENRAC au CTC INSERM
Votée à l’unanimité

VOTE :

COMUE Paris Sciences et Lettres (PSL) : unanimité CONTRE
COMUE Sorbonne Universités : unanimité CONTRE
COMUE Sorbonne Paris Cité : unanimité CONTRE
COMUE Université Paris Saclay : unanimité CONTRE


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 824.4 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko