Non aux arrestations d’universitaires en Turquie ! Communiqué de presse SNESUP-SNCS (FSU).

lundi 21 mars 2016
par  Administrateur

Communiqué de presse SNESUP-SNCS (FSU)
Paris, le 18 mars 2016

Non aux arrestations d’universitaires en Turquie !

Le SNCS-FSU et le SNESUP-FSU condamnent l’arrestation par les autorités turques de trois universitaires turcs et d’un universitaire britannique alors qu’ils luttaient pacifiquement pour promouvoir la paix en Turquie.

Le Comité syndical européen de l’éducation (CSEE) s’est adressé, le 17 mars 2016, à l’ensemble de ses syndicats membres, dont le SNCS-FSU et le SNESUP-FSU :

"Nous apprenons aujourd’hui que les professeurs d’Université Esra Mungan et Muzaffer Kaya ainsi que l’enseignant Kıvanç Ersoy ont tous les trois été accusés de relayer une « propagande terroriste » en signant une pétition contre les violences incessantes constatées dans les régions à majorité kurde du pays. En cas de condamnation par le tribunal à Istanbul, les concernés encourent une peine pouvant aller jusqu’à cinq années d’emprisonnement. Chris Stephenson, un chargé de cours britannique, a également été arrêté et interrogé pour avoir soutenu les trois collègues turcs. Avec l’arrestation d’un enseignant étranger, l’attitude intransigeante et scandaleuse des autorités turques à l’encontre de ces enseignants manifestant pacifiquement a vraisemblablement pris une nouvelle ampleur.

Il est tout bonnement inacceptable que quiconque soutenant la paix et exprimant ses opinions concernant les actes de violence actuellement perpétrés dans le Sud-est de la Turquie risque automatiquement d’être accusé de terrorisme. Par ailleurs, force est de constater que le problème semble toucher les enseignants et les universitaires tout particulièrement. Nous ne pouvons pas fermer les yeux et rester passifs face à une telle situation. Il est indispensable que nous continuions à redoubler d’efforts pour soutenir nos collègues en Turquie et défendre les droits et les intérêts des enseignants dans leur propre pays !

Aujourd’hui, le CSEE a envoyé deux lettres similaires ; l’une à Donald Tusk, Président du Conseil européen et l’autre à Martin Schultz, Président du Parlement européen, les exhortant à exiger la libération immédiate de nos collègues (lettres ci-jointes)."

Le SNCS-FSU et le SNESUP-FSU adresseront des lettres portant la même demande à l’ambassade française en Turquie, à l’ambassade turque en France et au gouvernement français. Ils expriment toute leur solidarité aux collègues emprisonnés, à l’ensemble des collègues de l’enseignement et de la recherche de Turquie et à leur syndicat Egitem-Sen.

Ils appellent à signer la pétition Stop the persecution of Academics for Peace in Turkey


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 477.6 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko