Motion "plateau de Saclay" du congrès départemental, FSU 91, 13 janvier 2010

mercredi 13 janvier 2010
par  Admin

PDF - 16.4 ko

Orsay, le 13 janvier 2010

Motion du Congrès départemental

Le congrès départemental de la FSU (91), qui se tient sur le campus de la Faculté d’Orsay,
a réuni une table ronde sur les enjeux de l’Opération d’Intérêt National du "plateau de
Saclay". Ces enjeux dépassent les simples questions posées par la réorganisation de
l’enseignement supérieur et de la recherche : impact sur l’emploi, le logement, le transport,
sur les municipalités impliquées, sur les populations, impact écologique...
Les participants de la table ronde (le public et les intervenants des syndicats SNCS et
SNESup) ont en particulier relevé les conditions précipitées de mise en place du projet, les
moyens financiers venant de montages budgétaires douteux, ainsi que le manque de
démocratie et l’opacité qui ont accompagné cette opération : plan initial proposé par
l’Université refusé par le gouvernement qui impose ensuite ses vues, définition des objectifs
scientifiques par un petit panel sans consultation réelle dans les laboratoires. Ceux-ci sont
d’autre part confrontés à un empilement grandissant de structures (RTRA, Pôles de
Compétitivité, etc...) qui ne fait qu’ajouter à l’opacité des décisions.
Un autre sujet d’inquiétude est la possible coupure dans la formation, avec d’une part le
cycle Licence et de l’autre le cycle Master. Ce dernier, comme certaines recherches,
intéresse les partenaires industriels de l’opération beaucoup plus que le premier. Dans la
même veine, le poids des industriels pèse clairement sur l’orientation scientifique de cette
opération. Dans le même temps, les laboratoires privés prévoyant de s’installer sur le
Plateau licencient leurs chercheurs laissant prévoir une sous-traitance de leurs activités de
recherche par les laboratoires publics. Ces derniers verraient donc leurs activités
réorientées pour servir les intérêts économiques de quelques grands groupes industriels au
détriment de la recherche fondamentale et d’une formation par la recherche.

La FSU91 constate l’urgence de la situation (par exemple, pas de chauffage dans certains
bâtiments à l’heure actuelle) : elle demande une rénovation sans attendre des bâtiments
existants et non un déménagement massif qui pourrait modifier en profondeur la nature de
l’enseignement supérieur et de la recherche publique. Elle constate aussi les besoins en
recrutement des personnels universitaires (enseignant-chercheurs et personnel de soutien à
la recherche) pour assurer les missions de service public.

Tous ces sujets appellent à l’ouverture d’un débat public impliquant les acteurs locaux de
l’enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que tous les citoyens, leurs
représentants, et les établissements publics concernés sur tous les aspects de
l’aménagement du plateau de Saclay et ses environs.


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko