Moratoire, mode d’emploi.

lundi 14 décembre 2009
par  Administrateur

Publié 17 février 2009

Moratoire, mode d'emploi

 

Moratoire, mode d'emploi.

 

Le SNCS a entendu l'appel du C3N (citer) à refuser de faire des expertises pour le compte des agences gouvernementales. Ce nouvel appel doit relancer le mouvement de refus lancé il y a quelques mois, en lui donnant l'autorité d'une instance représentative de la communauté scientifique et en organisant la collecte des réponses. 

Le SNCS soutient sans réserves le refus de répondre aux expertises demandées par l'agence nationale pour la recherche (ANR). En trois années de fonctionnement, cette agence a eu pour principal effet de développer de façon démesurée la précarité dans les laboratoires en détournant un budget qui aurait permis de créer des emplois statutaires dans les universités et les organismes de recherche. Le SNCS appelle les syndiqués à effectuer toutes les pressions sur l'ANR pour qu'elle prenne en charge de façon pérenne  les salaires des CDD qu'elle a fait embaucher. La pérennisation des emplois sera exigée des employeurs effectifs (universités, organismes de recherche, autres...).

Le SNCS soutien le refus de répondre aux demandes d'expertises émanant de l 'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES). En ce qui concerne les membres des sections chargés de représenter le Comité national dans les comités de visite, les seuls « légitimes », le SNCS les appelle à participer aux comités de visite, ne serait-ce que pour faire écho au présent appel et tâcher d'y rallier les autres membres.  

Pour les unités devant recevoir un comité de visite, le SNCS propose, après une discussion collective, de déposer le rapport d'activité sur le site du Comité national, et d'entamer une discussion avec le comité de visite, dès l'ouverture de la séance, pour qu'il fasse savoir aux instances de l'AERES qu'aucun rapport ne sera transmis tant que le moratoire ne sera pas levé. Pour les comités déjà tenus, les représentants du Comité national exigeront la transmission du pré-rapport au Comité national. 

Le SNCS appelle aussi les conseils universitaires, à ne tenir aucun compte des expertises en provenance de l'AERES et leur suggère de demander l'avis du Comité national ou d'autres instances scientifiques du même type.

Un compte-rendu de ces actions sera déposé à l'adresse du moratoire du C3N : « c3n.moratoire@gmail.com ».

Consultez également l’article : Vous êtes trop nuls pour expertiser les dossiers ANR et AERES


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 824.4 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko