Michel Meuret, DR Inra, "[..] je vous fais part ici de mon opposition à la mise en application de cette prime d’excellence individuelle.", 9 septembre 2010.

jeudi 9 septembre 2010
par  Admin

PDF - 277.2 ko

Avignon, le 9 septembre 2010

Objet : Prime d’Excellence Scientifique

Monsieur le Directeur Général Délégué,

J’ai reçu, comme tous les chargés de recherche et directeurs de recherche Inra, votre
lettre du 4 août (Ref. 10-048/FH/ET) accompagnée du formulaire me proposant de candidater
à la "Prime d’excellence scientifique" (PES), avant le 15 septembre 2010 et selon les
modalités décrites dans la note de service 2009-63

Conscient que cette procédure correspond à la mise en application par vous d’un décret
ministériel, j’aimerais vous rappeler ici les deux principales raisons de l’opposition unanime
de la Commission Scientifique Spécialisée "Agronomie-Élevage-Sylviculture" (AES) envers
cette PES, jugée "nocive et contre productive", CSS à laquelle je participe depuis trois ans en
tant que membre nommé.

L’attribution de cette PES individuelle récompensera des résultats qui sont en réalité
ceux d’un collectif de recherche, auquel contribuent aussi ingénieurs et techniciens. Cette
mesure va donc très probablement dégrader l’ambiance au sein des équipes, en mettant les
agents en concurrence, en modifiant le fonctionnement et surtout la confiance intra-équipes,
ceci d’autant plus que, d’après moi, cette prime d’un montant financier pour le moins élevé
sera accordée dans le plus total anonymat.

L’objectif de la prime de type 3 est d’avancer progressivement vers un statut unique
entre enseignants-chercheurs et chercheurs. Dans cette perspective, notre CSS a relevé
l’incohérence sur la façon de quantifier les activités d’enseignement. L’approche comptable
qui consiste à "empiler les heures de cours" ne favorisera certainement pas la reconnaissance de l’innovation pédagogique et de la contribution des chercheurs à l’élaboration de modules
d’enseignement au sein des UMR.

C’est pourquoi, je ne me contenterai pas d’opposer mon silence consterné à votre
courrier du 4 août et, à la suite d’autres collègues et collectifs de recherche de notre maison, je
vous fais part ici de mon opposition à la mise en application de cette prime d’excellence
individuelle.

Dans l’espoir de l’abrogation prochaine de ce décret nuisible à l’efficience de nos
collectifs de recherche, veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général Délégué, l’expression
de mes respectueuses salutations.

Michel Meuret

Directeur de Recherches à l’INRA


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 477.6 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko