Mettre la PES en échec : communiqué du SNCS-FSU du 01/03/2011

mercredi 2 mars 2011
par  SNCS

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

METTRE LA PES EN ÉCHEC

La Prime d' "Excellence" Scientifique (PES) tente un retour : les directions d'organismes de recherche ont lancé à nouveau une campagne insistante, probablement destinée à compenser l'échec de la PES en 2010. L'appel aux candidatures féminines trahit l'un des effets pervers de la PES : en 2010, la PES avait creusé les inégalités de traitement entre chercheurs.

Il en ira de même en 2011. L'"excellence" de la prime d'excellence est la même que celle des "laboratoires" et "initiatives d'excellence" : un coup porté à la recherche scientifique, collégiale et collective, un coup porté aux chercheurs, qui n'ont rien à attendre de mesures strictement individuelles.

À cela s'ajoute la suppression d'emplois pour cause de PES : prélevée sur la masse salariale des organismes de recherche, elle diminue les possibilités d'emplois. Ainsi la PES est versée aux dépens des futurs recrutements. Le CNRS et les  organismes voient chaque année diminuer le nombre de leurs agents. Les primes d'aujourd'hui condamnent les chercheurs de demain en participant de fait à l'augmentation de la précarité.  

Dans les laboratoires comme dans les instances d'évaluation, par tous les moyens, le SNCS appelle les chercheurs à faire échec à la Prime d' "Excellence" Scientifique.


Patrick Monfort
Secrétaire général du SNCS-FSU

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko