L’enseignement supérieur et la recherche sont-ils encore une priorité nationale ? Communiqué de presse du SNCS-FSU du 12 mars 2015

jeudi 12 mars 2015

Après l’annonce du départ de Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche (ESR), le SNCS constate que l’ESR ne mérite plus aux yeux du président de la République la nomination d’un ou une secrétaire d’Etat, et de préférence, d’un ou une ministre en charge de ce secteur. Au moment de son départ, l'agenda social de l'ESR, annoncé seulement à l'automne 2014, reste depuis lors en panne, sans qu'aucune des réunions de négociations annoncées n'ait même été programmée. Le SNCS-FSU remarque le peu d’importance donnée ainsi à l’ESR, alors que la ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur et de la recherche ne donne pas plus suite à l’urgence des chantiers attendus depuis bientôt 3 ans (emplois scientifiques, retraite, revalorisation des carrières, PES/PEDR, …). Aujourd’hui, le SNCS-FSU constate qu’il n’y a plus d’interlocuteur politique de l’ESR, ce qui met en panne les administrations centrales concernées. Quelles que soient les réorganisations du ministère dans les semaines à venir, le SNCS entend être rapidement reçu afin de présenter ses analyses et ses propositions pour la recherche dans l'intérêt des personnels et des organismes de recherche.

 

Meudon, le 12 mars 2015


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 1.3 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko