Jérôme Valluy Enseignant-chercheur, Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1)

mercredi 16 décembre 2009
par  Administrateur

Bonjour,

Le système des agences ANR et AERES correspond à un dispositif de subordination politique et technocratique de l’activité de recherche. Ses effets sont particulièrement délétères dans les sciences humaines et sociales parce qu’ils laminent l’autonomie des chercheurs dans la définition de l’agenda scientifique, c’est à dire dans le choix des aspects de la société à étudier en priorité, et qu’ils laminent également la pluralité intellectuelle et paradigmatique sans laquelle ces sciences perdent l’essentiel de ce qui les rend utile à la société. Il résulte de l’activité concomitante de ces agences, une réduction tendancielle de la recherche aux seuls sujets et aux seuls paradigmes qui plaisent aux pouvoirs en place.

Comme le C3N et de nombreux syndicats, notamment de la FSU et de la CGT, l’ensemble de la communauté scientifique à unanimement rejeté les politiques publiques de l’enseignement supérieur et de la recherche dont l’ANR et l’AERES sont issues. Les deux agences n’ont donc plus aucune légitimité dans cette communauté pour intervenir au nom de finalités prétendument scientifiques. Par suite, n’étant ni politicien ni technocrate, il est totalement exclu que je collabore à votre entreprise de mise au pas de la recherche.

Veuillez le noter et ne plus me déranger à l’avenir tant que cette politique publique n’aura pas changé. Par ailleurs, j’autorise par la présente le C3N et les syndicats précités à publier ce message sur leur site ou tout autre moyen qu’ils jugeront utiles.

Jérôme Valluy
Enseignant-chercheur, Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1)
15/12/09


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko