Frais d’inscriptions illégaux 2011-2012 : 28 universités hors la loi

vendredi 7 octobre 2011
par  VRS

Dans son « Palmarès 2011 des universités hors la loi », l’UNEF a identifié 28 universités qui « pratiquent des frais illégaux ou à la limite de la loi ». Ces frais payés par les étudiants à l’inscription administrative s’ajoutent aux droits légaux fixés par arrêté ministériel (1).

Sélection sociale pour la course à l’excellence

Sept universités demandent pour certains diplômes un montant supérieur ou égal à 400 euros (2). Condamnée plusieurs fois, l’université Aix-Marseille III exige, pour 9 de ses masters, plus de 4 500 euros. « Les frais d’inscription extrêmement élevés [se retrouvent] dans des domaines de formation lancés dans la course à l’excellence, relève l’UNEF. Ces dérives donnent lieu à une sélection sociale accrue à l’entrée de certains diplômes. » Ces universités sont des « habituées » de ce palmarès réalisé depuis 2005. Au lieu de se conformer à la loi, « les universités font de plus en plus d’efforts pour dissimuler leurs pratiques ou contourner la réglementation », souligne l’UNEF.

1. Le montant des frais d’inscription pour les diplômes nationaux est fixé chaque année par arrêté ministériel. Pour la rentrée 2011-2012, ces frais obligatoires augmenteront de + 1,72 % pour l’inscription en licence, + 4,7 % en master, + 3,6 % en doctorat. 2. Université Aix-Marseille 3 (4 555 €), Toulouse 1 (2 755 €), université de Pau (2 255 €), Grenoble 2 (750 €), université de Strasbourg (600 €), universités de Caen et de Mulhouse (400 €).


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko