Déclaration du SNCS pour le CA de l’IRD du 10 juillet 2015

mercredi 15 juillet 2015

L’IRD est entré, suite à la nomination de ses nouveaux PDG et DGD, dans une période de restructuration. Le SNCS se félicite de ce nouvel élan donné à l’IRD. Il réaffirme sa volonté de contribuer à la réorganisation de l’Institut, tout en conservant un regard critique sur la façon dont celle-­-ci est menée.

Les représentant-­-e-­-s du personnel adhèrent avec enthousiasme aux principes réaffirmés dans la Note de présentation relative à l’évolution de l’organisation générale de l’IRD : « priorité à la science, efficacité, professionnalisme et transparence ». Ils-­-elles souhaitent également souligner leur attachement à plusieurs termes utilisés dans cette Note : méthode participative, dialogue, pilotage efficace et serein de l’Institut, concertation, se sentir pleinement acteur, capacité (pour les agents) de trouver toute leur place dans ce nouveau projet.

La restructuration de l’IRD, que nous souhaitons toutes et tous, nécessite l’adhésion et le soutien de toutes les catégories de personnel. Pour cela, il est nécessaire de (mieux) expliquer, clarifier, écouter, dialoguer.

Les contraintes du calendrier amènent à séparer l’organigramme de son mode de fonctionnement, l’ossature générale de son contenu. Le SNCS a voté en faveur de cet organigramme en CTEP le 19 juin dernier afin d’aller de l’avant et dans l’attente de clarifications avant ce CA. Nous sommes aujourd’hui amenés à valider l’organigramme sans connaitre davantage sa mise en application. Nous estimons indispensable d’avoir plus d’informations sur :
- l’élaboration de procédures et de circuits de décision
- la mise en place d’instances collégiales de direction

Les futurs directeurs et directrices de département scientifique resteront des chercheurs, ce qui est un signe tout à fait positif, à condition de ne pas cumuler des mandats. Mais leurs rôles et statuts devront être mieux définis : comment et pourquoi se chargeront-­-ils de l’animation des pôles régionaux et du suivi scientifique d’une zone géographique au Sud ? Comment s’articuleront fonctions d’arbitrage et d’animation ? Comment seront organisés les départements scientifiques et avec quel lien aux fonctions d’appui à la recherche ? Au pôle développement ? Le SNCS sera extrêmement vigilant sur la mise en place de départements scientifiques cohérents, forts, autonomes, capables de définir et promouvoir la politique scientifique de l’IRD.

Par ailleurs, des incertitudes demeurent sur la division de la DIC en 2 pôles, sur leurs périmètres et fonctions respectifs, et sur leurs conséquences en termes de mobilité du personnel et de redécoupage de certains services.

Le SNCS souhaite également avoir plus de précision sur la création de pôles régionaux, qui ne résolvent pas la question de l’activité et donc de l’avenir du centre de Bondy, ni celle des locaux du siège marseillais, dont la location coûte encore très cher à l’Institut.

Enfin, la mission Parité à l’IRD devrait rester indépendante et rattachée au plus haut niveau de l’organigramme. Sa fonction ne devrait pas seulement être celle d’un observatoire mais d’une instance de mise en place de politiques pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

En conclusion, le SNCS approuve le nouvel organigramme proposé par la direction de l’IRD. Il restera particulièrement attentif à la mise en place concrète de ce schéma organisationnel.


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 824.4 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko