BI : N° 470 décembre 2004

jeudi 23 décembre 2004

SPECIAL 42ème congrès

Edito : "Construisons l’avenir"

Le 42ème Congrès du SNCS se tient dans une période particulière. Vous direz qu’il en est toujours ainsi mais cette fois-ci, cela semble particulièrement justifié. En effet, fin décembre-début janvier, nous devrions avoir connaissance d’un pré projet de la Loi d’orientation et de programmation de la recherche (LOPR). Selon les prévisions du ministère, cette loi devrait être présentée au Conseil des ministres fin février-début mars pour être votée par le Parlement avant l’été. Ainsi, le budget 2006 pour la recherche devrait être inspiré par la LOPR. Le Congrès de notre syndicat se situe donc en plein dans la phase de négociations que devrait avoir le gouvernement avec les organisations syndicales représentatives.

Dès aujourd’hui, nous alertons les personnels pour que Fillon prenne en compte les propositions des Etats généraux. Grenoble doit servir de base à la négociation de la loi. Au moment où nous écrivons ces lignes, peu d’informations a filtré. Le gouvernement ne se précipite pas sur les conclusions de Grenoble. Il a déjà mis en place, via l’agence nationale de la recherche (ANR), les fondations et les pôles de compétitivité, les outils de pilotage de la recherche dont il a besoin. La LOPR aura un effet bénéfique sur la recherche si, entre autres, la programmation des moyens est au niveau des attentes. Malheureusement, le budget 2005 est plus qu’insuffisant au regard des objectifs de Lisbonne et Barcelone. Les emplois statutaires sont oubliés (seulement 150 postes de maître de conférence au 1/9/05) ou dénaturés (300 postes de CDD pour les EPST). Si le budget 2006 est de la même veine, nous allons à la catastrophe.

Il est donc absolument indispensable que la communauté scientifique réagisse. Pour cela, il faut aussi des syndicats forts. Le succès, incontestable de SLR, s’appuie sur une ossature de militants syndicaux. Dans ces conditions, le 42ème Congrès du SNCS doit être activement préparé par les sections syndicales. De nouveaux militants doivent s’engager et animer la vie du syndicat. J’appelle les jeunes à prendre le pouvoir pour assurer la relève de notre génération.

Jacques Fossey, Secrétaire général du SNCS

HTML - 1.1 Mo
BI N°470
Spécial 42ème Congrès

Documents joints

Le Bulletin de vote
Le Bulletin de vote
La procuration
La procuration

Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 477.6 ko ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko