À l’Inria, la recherche privée de son patrimoine scientifique !

mardi 8 octobre 2013
par  Administrateur

Communiqué de presse du 08/10/2013.

L’INRIA veut abandonner son fonds documentaire, livres et archives papier des journaux pour ne miser que sur le numérique, au mépris des usages des chercheurs. Cette décision unilatérale prise en secret par la direction générale de l’Inria provoque un grand émoi parmi les scientifiques. Les documentalistes dont le service va être ré-organisé s’interrogent sur leur devenir. Les représentants du personnel SNCS/FSU, SNTRS/CGT, Sgen/CFDT alertent : une motion intersyndicale a été lue lors du comité national hygiène, sécurité et conditions de travail (CNHSCT) de l’INRIA, le 19 septembre 2013.

Texte de la motion

« Le CNHSCT alerte les tutelles de l’Inria sur les conditions de la réorganisation des services d’information scientifique et technique (IST).

Après que des groupes de travail aient produit des rapports confidentiels, et sans aucune sorte de concertation, une note publiée le 19 Juillet 2013 annonce la cession du fonds documentaire, la suppression de 11 postes sur les 24 actuels dans le service, et la réorientation du service vers l’édition scientifique et les cours en ligne.

- Les agents de ces services sont depuis trop longtemps dans l’incertitude (2ans et demi) quant à leur avenir et leurs conditions de travail, avec un processus particulièrement anxiogène. Le secret qui a entouré le second groupe de travail est dommageable. Les "nouveaux métiers" envisagés sont particulièrement flous. Vont ils concerner les agents de catégorie TR ?

- Les scientifiques n’ont pas été consultés et apprennent avec stupeur la décision de se séparer du fonds documentaire rassemblé et construit depuis très longtemps. Le projet de démantèlement de ce fonds pose des questions touchant profondément leur métier.

Le Cnhsct regrette que les RH ne soient entrés dans la boucle que très récemment.

Des postes doivent être proposés à tous les agents, en accord avec leurs souhaits personnels et leurs qualifications.

Des formations doivent être prévues (budget, ligne nationale pour l’IST) pour permettre les évolutions des métiers.

Si la direction décide de s’engager dans l’édition scientifique, cela doit se faire en concertation avec les chercheurs.

Les décisions sur l’ampleur de cet engagement (nombre d’epub, nom du/des pilote/s) doivent être prises rapidement afin que les agents de la ligne IST puissent se projeter vers de nouveaux métiers. Il en est de même pour les MOOC.

Le CNHSCT demande que cette réorganisation se fasse en s’appuyant sur la transparence et la confiance, que les personnels soient informés au fur et à mesure .

Le CNHSCT demande que du temps soit accordé a un processus de co-élaboration du processus de co-élaboration d’évolution de l’IST rassemblant direction, personnel IT et chercheurs. »


Annonces

Comment nous contacter

  PNG - 1.5 ko   PNG - 1.2 ko


La VRS (trimestrielle)

JPEG - 2 Mo ->http://sncs.fr/La-VRS]


SNCS-Hebdo

JPEG - 230.3 ko